Vivre de ses romans
Partagez !

Avis sur librinova : pour quoi ? Pour qui ? – par Lynda Guillemaud, romancière

Pourquoi ai-je invité Lynda Guillemaud à donner son avis sur Librinova sur ce blog ?

Vous savez, il y a autant de parcours que d'auteurs. Des centaines de stratégies existent au moment d'auto-publier son livre. À mes  débuts, j'étais totalement perdue au milieu de ces multiples possibilités. 

Parmi celles-ci, il y avait les plateformes d'auto-édition mais en 2015 elles étaient peu développées et peu connues. J'avais donc peur d'y mettre mes livres et de me faire entourlouper (perdre mes droits par exemple sans le savoir). Finalement, j'ai choisi de faire moi-même de A à Z. Pour autant, je comprends que ça ne soit pas fait pour tous les auteurs, tous les projets... C'est pourquoi j'ai proposé à Lynda Guillemaud de partager avec vous son avis sur Librinova.

J'ai rencontré Lynda via une discussion sur un groupe Facebook où elle partageait son avis sur cette plateforme. J'ai tout de suite pensé : "j'aurai aimé avoir quelqu'un pour me dire tout ça en 2015, quand je débutais". Et le but de ce blog est justement de guider les auteurs en quête de stratégie. Sans oublier cette notion de "vivre de ses romans", qui sera aussi étudiée dans la question bonus à la fin de cet article !

Mon avis sur Librinova, plateforme d'auto-édition

Par Lynda Guillemaud, romancière

Aujourd’hui, je vous donne mon avis sur Librinova, la plateforme d'auto-édition. Je l’utilise depuis 3 ans et j’y ai auto-publié mes 4 romans. Je suis globalement satisfaite de cette plateforme, même si tout n’y est pas parfait (mais la perfection n’est pas de ce monde !). Cela dit, je pense qu’elle est plutôt adaptée à deux catégories d’auteurs : les novices d’une part, et ceux dont l’objectif est de passer dans l’édition traditionnelle d’autre part.

Librinova : qu'est-ce que c'est ?

La plateforme se présente comme une « maison d’auto-édition ». Même si on joue un peu sur la ressemblance de l’expression avec maison d’édition, on sait où on met les pieds : Librinova vous aide à auto-éditer votre manuscrit. Disons-le tout de suite : la formule de base est payante, de 50 à 75 € par an en fonction du nombre de mots (plus ou moins 45 000 mots).

Les service de base de Librinova

Cette formule vous donne :

  • la création de l’ouvrage en eBook (formats epub et mobi),
  • l’attribution d’un ISBN,
  • la mise à disposition du eBook sur plus de 200 librairies numériques.

Vous n’avez donc rien d’autre à faire que de télécharger votre fichier (corrigé !) au format traitement de texte sur la plateforme et de remplir les différents champs. Librinova s’occupe ensuite de formater le fichier pour en faire un eBook propre. Il sera à la fois lisible par une Kindle ou sur une liseuse epub. Librinova s'occupe également de le rendre disponible sur une multitude de librairies : Amazon, Kobo, iBookstore, etc. Pas besoin de le faire vous-même.

Les autres services de Librinova

L’utilisation de Librinova peut s’arrêter à ces services de base (c’est l’avantage). Il est aussi possible de faire appel à eux pour réaliser la couverture, écrire le résumé, assurer votre promotion, imprimer des exemplaires papier, etc. Tous ces services sont payants (normal).

Vous pouvez aussi le faire vous-même si vous en avez les compétences. Je sais par expérience que Librinova ne vous en voudra pas ! Par exemple je fais mes couvertures avec l’aide d’une amie graphiste. Je réalise moi-même la maquette de mes exemplaires papier qui sont vendus sur BoD ou CreateSpace. Sur Librinova, la création de la maquette papier est facturée 120 € et la commercialisation au format papier auprès des librairies 120 € de plus.

Librinova vs Amazon

Vous allez me dire : Amazon KDP fait la même chose, mais sans me faire payer au départ. Oui et non : Amazon n’étant pas une entreprise philanthropique, elle se rémunère en vous versant des royalties. Elles correspondent à 70 % du prix HT de l’eBook (pour un prix supérieur à 2,99 € sinon, c’est 30% de royalties).

Librinova ne prend aucune commission sur les ventes, puisqu’on paie un forfait au départ. Elle reverse 100 % des royalties à l’auteur, mais elle est obligée de déduire aussi la marge des librairies en ligne, soit 30 % en moyenne.

Librinova vs Amazon, en chiffres

Que vous soyez chez Librinova ou Amazon, pour chaque eBook vendu, vous toucherez le même pourcentage de royalties : 70% si votre livre est à plus de 2,99 €, ou 35% pour un prix inférieur à 2,99 €. 70% de royalties signifie que vous touchez 70% du prix de votre eBook HT (TVA à 5.5%). Concrètement, pour un livre à 3,99 €, vous gagnez 2,65 € environ.

Donc les revenus sont les mêmes. Certes, avec Librinova vous payez un forfait, mais il correspond au travail de formatage et de commercialisation sur les différentes plateformes et librairies en ligne. Pour Amazon, ce sera à vous de faire le travail. Il faut savoir par ailleurs que plus on vend d’eBooks et plus on amortit le forfait (à partir de 5-600 exemplaires pour un eBook à 3,99 €).

La spécificité de Librinova : le programme Agent littéraire

Une fois le seuil de 1000 ebooks vendus, le forfait annuel est offert et Librinova prend par contre 15% de commission sur chaque vente. Cette commission sert à rémunérer une prestation particulière de Librinova : celle d’Agent Littéraire. En effet, à partir de ce moment-là, Librinova devient votre agent et prospecte en votre nom les éditeurs traditionnels, en fonction du type de votre livre.

Objectif : signer un contrat d’édition classique, pour lequel Librinova sera aussi là pour vous conseiller, vous défendre, etc. Librinova prend également une commission (20 %) sur le contrat que vous signez avec l’éditeur. Donc plus il vous est favorable, plus leur commission est importante : tout le monde y gagne !

Est-ce que ça marche ?

Oui ! J’ai auto-publié mon premier roman sur cette plateforme en août 2015, après avoir gagné le concours Draftquest/Librinova. Les premiers mois ont été timides avec 12 ventes en 2 mois. Puis Librinova a négocié avec Amazon une offre Flash pour Le Vent des Lumières en octobre.

Un contrat d'édition traditionnelle signé après 14 mois

Les ventes ont décollé et en décembre 2015, j’ai atteint les 1000 ventes. J'ai ainsi intégré le programme d’Agent littéraire. La recherche de l’éditeur fut plus ardue, le secteur du roman historique étant un peu fermé, mais ma version auto-publiée continuait de se vendre. En mars 2017, j’ai signé un contrat d’éditeur avec City Éditions. Après avoir vendu près de 2500 exemplaires en auto-édition, mon roman a été republié en juillet 2017. Il s’est vendu depuis à plus de 1100 exemplaires.

Mes 3 autres romans sont également en auto-publication sur Librinova. Ils sont tous intégrés dans le programme Agent littéraire. Donc ça marche, même si le plus difficile est évidemment d’arriver à vendre les 1000 premiers exemplaires. Fin 2017, il y avait une trentaine d’auteurs dans le programme Agent littéraire, sur un millier d’auto-édités sur la plateforme.

Découvrez les 4 romans de Lynda sur Amazon

Un accompagnement personnalisé

Librinova est aussi là pour accompagner les auteurs dans leur démarche. Leur blog regorge de conseils. Surtout, on est face à une entreprise à taille humaine, avec des gens qui vous répondent de manière très réactive, même aux questions bêtes !

J’apprécie vraiment le contact avec l’équipe et la collaboration avec mon agent est super intéressante. C’est elle m’a conseillée pour la réécriture de mon 3ème roman (Petite Mouette, j’évoque ici les raisons de cette réécriture) afin de lui donner plus de chance d’intégrer une maison d’édition. Surtout, elle a négocié avec City mon contrat, ce que je n’aurais jamais osé faire !

Les avantages et les inconvénients de Librinova

Avis sur Librinova : les +

  • Une équipe à taille humaine, réactive, sympathique, à l’écoute… et française !
  • Une prestation de base bon marché et suffisante pour se lancer si l’on prend en charge les a cotés (couverture, résumé...)
  • Le programme d’Agent littéraire inédit (Librinova est la seule plateforme à le proposer)
  • 100 % des revenus versés à l’auteur (85 % lorsqu’on est dans le programme Agent)
  • Les droits d’exploitation des romans restent votre propriété pleine et entière
  • La possibilité de quitter la plateforme à tout moment sans frais (un mail vous prévient à chaque échéance annuelle, libre à vous de renouveler ou non).

Quels sont les avantages et les inconvénients de la plateforme Librinova ? L'avis de @lyndaguillemaud sur @Vivre2sesRomans

Tweeter

Avis sur Librinova : les -

  • Des prestations « annexes » un peu chères qui peuvent vite faire monter la note. Mais d’un autre côté, il faut aussi rémunérer le travail des graphistes, correcteurs et autres prestataires qui interviennent… Cela dit, je trouve que certaines prestations (communiqué de presse, NetGalley) sont un peu chères pour ce que c’est. Après, personne ne vous oblige à les prendre !
  • Le suivi des ventes en temps réel est payant (90 € pour 6 mois), sinon on a un relevé des ventes et des revenus tous les semestres (c’est peu quand on aime regarder tous les jours ses scores !).
  • La relative perte de maitrise du support. C’est Librinova qui va s’occuper du formatage en epub/kindle de votre eBook. Vous n’aurez donc pas vraiment la possibilité de faire une mise en page à votre guise. Idem pour ce qu’on appelle les méta-données (mots-clés, catégories…). On entre les mots-clés et catégories choisies au début, mais ensuite c’est Librinova qui gère. Cependant, tout est relatif, car l’équipe reste énormément à l’écoute de vos envies. Si vous avez des souhaits particuliers en la matière, si vous voulez changer ou ajouter des catégories.

Alors, Librinova, c'est pour qui ?

Pour les débutants et les pressés

À mon avis, c’est une plateforme qui s’adresse d’abord à l’auteur novice, qui ne sait pas faire un eBook (techniquement parlant), qui a besoin d’être accompagné, etc.

C’est aussi tout à fait adapté à celui qui n’a pas envie (ou pas le temps) de formater son eBook, de le référencer manuellement dans 200 librairies, de faire une couverture, un format papier. Librinova peut tout faire pour lui. C’est un peu comme quand on fait appel à un traiteur pour un repas. On pourrait très bien le faire soi-même parce qu’on sait cuisiner, mais le traiteur travaille pendant que vous faites la fête. C’est souvent meilleur et mieux présenté et vous avez l’esprit libre.

Pour ceux qui cherchent un éditeur

L’auteur auto-édité aguerri qui maitrise la création d’un livre numérique sur le bout des doigts et qui est bien entouré (correcteur, graphiste-maquettiste, etc.) va se trouver bridé en venant chez Librinova. Si vous êtes dans ce cas, à mon avis le principe de fonctionnement de la plateforme risque de ne pas correspondre à votre indépendance et votre autonomie. 

La seule exception, c’est si votre but est de décrocher un contrat dans l’édition traditionnelle. Car c’est là la réelle plus-value de Librinova. Je suis dans ce dernier cas, car je suis tout à fait capable de formater un eBook toute seule, je réalise déjà mes maquettes de formats papier, ainsi que mes couvertures…

Je reste chez Librinova d’abord pour le programme d’Agent littéraire (dont je constate encore l’utilité après presque un an de contrat d’édition traditionnelle !) et aussi parce que l’équipe, encore une fois, est à l’écoute tout en étant très pro. Et ça, c’est un vrai plus, car l’auto-édition est aussi un long chemin solitaire.

Question bonus : peut-on vivre de ses romans avec Librinova ?

Tout dépend de ce que l’on entend par « vivre de ses romans » et de ce qu’on vise comme « salaire »... En 2016 et 2017, j’ai vendu en moyenne 3669 ebooks par an via Librinova (avec 4 romans dont 2 nouveautés) qui m’ont permis d’engranger environ 5500€ de royalties par an. Ramené au mois, cela fait 458€, soit environ 30% d’un SMIC net : pas encore de quoi générer un salaire à temps plein ! Cela dit, c'est un complément de revenus non négligeable.

Lynda Guillemaud, romancière. 


Vous avez maintenant votre propre avis sur Librinova et vous avez certainement une meilleure idée de si cette plateforme peut correspondre à votre projet ! 

Comme le dit Lynda, les revenus de cette plateforme ne sont pas nécessaires pour "vivre de ses romans". Mais je le dis souvent : on ne peut pas compter sur une seule chose pour vivre de ses romans. C'est une accumulation de projets et de stratégies. Les séances de dédicaces représentent aujourd'hui pour moi 50% de mes revenus, cumulés à ceux d'Amazon. Sans ces deux activités, je ne pourrais pas prétendre vivre de ma passion. 

C'est donc la même chose pour Librinova : rien ne vous empêche de vivre de vos romans si vous mettez en place d'autres sources de revenus en parallèle !

Tout est dit, à vous de jouer 😉

Anaïs


Un grand merci à Lynda pour cet article et sa patience ! 

Retrouvez tous l'univers de Lynda sur son blog et les réseaux sociaux !

Crédit  Michel Iordanov

Rating: 5.0/5. (1 vote)
Patientez un peu…

À propos d' Anaïs de Vivre de Ses Romans

Je suis auteur indépendante depuis 2015. En novembre 2016, j'ai décidé de devenir auteur-entrepreneur et de mettre en place des stratégies afin de vivre de ma passion. Sur ce blog je partage avec vous mon expérience dans le monde de l'auto-édition et vous guide, si vous aussi vous souhaitez vivre de vos romans.

Suivez-moi sur :
  • Hervé-Léonard MARIE dit :

    Connaissez-vous “Atramenta” ?

  • […] semaine dernière, j’ai écrit pour le site d’Anaïs Vivre de ses romans un article où je donnais mon avis sur la plateforme d’auto-édition Librinova. La semaine précédente, en vous présentant mes outils d’écriture, j’ai dévoilé le tableau […]

  • Hello ! Certes, référencement sur 200 librairies mais dans le fond, qui achètent ailleurs que sur AMAZON, FNAC et éventuellement APPLE STORE ? Pas grand monde et ça ne va pas s’inverser. Mais évidemment, comme tu dis, il faut cumuler les actions et les supports pour avancer et arriver à quelque chose.

  • Bonjour, j’ai effectivement choisi Librinova pour l’édition de mon 1er livre, je retrouve bien ce que dit Lynda Guillemaud et ce que je retiens par ailleurs de son interview, c’est qu’il faut de la patience car effectivement 12 ventes en 2 mois, il y a de quoi se décourager… Je ne sais pas ce qu’est une “offre flash avec amazon” ceci dit, mais je vois que persévérance est un mot clé pour l’auteur qui se lance 🙂

  • >