Qui suis-je ?

Mais qui se cache derrière "Vivre de ses romans""? Eh bien, il s'agit d'Anaïs W. auteur indépendante depuis 2015.

Je me suis lancée en auto-édition officiellement avec la sortie de mon livre "Au-delà des tours" en octobre 2015. À cette époque, j'étais encore salariée, je faisais de la recherche sur le virus du VIH. La sortie de ce premier livre a été un flop : aucun lectorat et pas assez de connaissance en promotion, couverture loupée... pour autant les retours de rares lecteurs qui m'ont découverte m'ont motivée à continuer. Et je ne suis pas du genre à m'arrêter face à l'échec.

Début 2016, j'ai démissionné de mon doctorat dans le but de me consacrer à 100% à l'auto-édition... mais j'ai dû me trouver un petit boulot en attendant de faire le grand saut... entre ce petit boulot et de multiples projets pour préparer ce futur d'entrepreneur,  j'ai publié mon second roman "Débolis Héyavé", à l'occasion du concours les plumes francophones d'Amazon. Nouveau flop ! Des réseaux sociaux et des lecteurs pas assez mobilisés... et j'ai cru, bêtement, qu'Amazon allait s'occuper du travail de promotion pour moi !

Mes deux premiers romans se vendaient à moins de 10 exemplaires par mois sur Amazon et mes livres papiers... proche de 0 !

Pendant plusieurs mois, j'ai travaillé sur les fondations de ma communauté, j'ai mis en place des stratégies, plus ou moins gagnantes... sans grand succès.

En novembre 2016, j'ai définitivement quitté le salariat et mon esprit s'est ouvert à de nouvelles opportunités : les séances de dédicaces notamment, que j'ai commencées en mars 2017 et qui représente aujourd'hui une grande partie de mes revenus d'auteur.

2017, c'est aussi la sortie de mon troisième roman "L'espoir au corps", qui a profité de mes erreurs passées et de ma détermination à faire toujours mieux : après 4 mois de préparatifs intenses, la publication de ce roman a été un véritable succès : 6000 lecteurs en 6 mois en version numérique, et plus de 600 livres papiers vendus.

Lire les articles : 


De juin 2017 à juin 2018, j'ai enfin pu dire "je vis de mes romans", car j'ai atteint la somme moyenne de 1000€ de bénéfice net. Suffisant pour moi, mais peut-être pas pour d'autre. En tout cas, j'ai vu que c'était possible avec de la persévérance !

Donc aujourd'hui, je suis auteur indépendante, et non auto-éditée. J'explique cette différence dans un article qui, pour moi, marque un tournant dans ma mentalité entre 2015 et 2017 : "auteur auto-éditée ou indépendant, pourquoi faire la distinction ?"

Mon expérience, mes stratégies et cette mentalité sont ce que je partage sur ce blog à travers mes différents articles, et aussi au cours de mes accompagnements personnalisés (pour en savoir plus, cliquez ici - à venir)

J'espère que vous trouverez ici des réponses à vos questions, qu'elles soient techniques ou stratégiques, et que vous trouverez ici une source d'inspiration, de motivation et d'envie d'aller toujours plus loin dans votre projet d'auto-édition !

Sincèrement,

Anaïs

0 Partages
>