fbpx

Fin 2018, Emilie Vila m'a contactée car elle venait de publier un roman en auto-édition. Elle avait besoin d'aide pour développer et fidéliser son lectorat grâce à ses réseaux sociaux, son site internet et aux séances de dédicaces.

Pendant trois mois, nous avons travaillé ensemble sur son projet et c'est un grand plaisir que trois ans plus tard, Emilie s'est proposé de partager son témoignage pour tous les auteurs souhaitant se lancer à leur tour dans cette aventure ! 

Elle partage pour vous dans cet article, les difficultés des débuts dans le monde de l'édition, la persvérance nécessaire et son parcours en auto-édition. En espérant que vous y trouverez une source d'inspiration pour faire votre propre chemin.

Publier un roman en auto-édition facilement

L’idée de devenir écrivaine s’est longtemps présentée à moi comme un doux rêve inaccessible. Entre manque de temps et méconnaissance du monde des livres, de nombreux obstacles se sont mis en travers de ma route. J’envisage pourtant aujourd’hui sérieusement de vivre de ma passion. 

Tout a commencé en 2018, lorsque j’ai décidé de publier un roman en auto-édition, La famille témoin. La parution de mon livre et ma rencontre avec Anaïs Weibel à la même époque ont changé ma vie. Avant d’en arriver là, la route m’a paru longue. Je m’appelle Émilie Vila et je souhaite partager avec vous mon histoire pour vous faire gagner du temps.

Persévérer dans son projet d’écriture

Avant de penser à publier un roman en auto-édition, il faut l’écrire et le corriger. En d’autres termes, il faut avoir un manuscrit « publiable ». Persévérer est la clé. Quand je repense à mes débuts dans l’écriture, j’ai le sentiment de voir la petite souris de Cendrillon qui n’arrive pas à glisser un fil dans une aiguille.

À 20 ans, j’avais envie d’écrire un roman mais je ne parvenais pas à dépasser les quarante pages. J’étais convaincue que, pour y parvenir, il suffisait d’avoir quelques idées. Écrire un roman et le publier ressemble à un marathon ! J’ignorais que l’essentiel était de posséder le bon état d’esprit. 

C’est ce que j’allais découvrir des années plus tard avec Anaïs. Sur ce sujet, je vous invite à lire L'état d'esprit pour réussir en auto-édition. Mon rêve d’écrire prenait l’eau. Jusqu’à ce jour où j’ai apposé un point final à mon premier roman.

Ne pas rester seul avec son roman

Je ne me souviens pas du nombre d’éditeurs auxquels j’ai envoyé mon projet, mais cela représentait un volume conséquent d’impressions et de frais postaux. J’avais même sympathisé avec la fille de la reprographie !

Comme je travaillais à l’époque dans un cabinet d’avocats près de Saint-Germain-des-Prés, j’ai déposé quelques enveloppes directement dans les boîtes aux lettres de grands éditeurs du quartier… Frisson garanti ! J’ai vite déchanté…

Les refus se sont enchaînés dans ma boîte aux lettres avec la fameuse lettre type « Malgré ses qualités, votre manuscrit ne correspond pas à notre ligne éditoriale ». Je me suis rendue compte qu’écrire un roman n’était finalement pas l’étape la plus compliquée…

Heureusement, j’ai reçu d’un éditeur une lettre qui est restée gravée dans ma mémoire. Avec ses mots à lui, il m’indiquait que je devais persévérer. Il ne m’en fallait pas plus pour trouver d’autres axes pour publier mon roman rapidement.

Comprendre les différents modes de publication

En 2011, lasse d’attendre le bon vouloir des éditeurs, j’ai contacté une petite société et nous avons conclu un contrat de publication à compte d’auteur. C’est en quelque sorte l’ancêtre de l’auto-édition. C’est ainsi que j’ai publié mon premier roman, La visagiste.

J’en garde un bon souvenir car c’était la première fois que j'avais un livre à mon nom en format broché. C’est le seul point positif car éditer à compte d’auteur a été décevant. Je n’ai eu droit à aucun conseil réel, ni à aucune communication autour du livre. 

La promotion s’est réduite à mon réseau personnel et les ventes en dehors de ce cercle se sont comptées sur les doigts d'une main. Cependant, j’avais franchi un cap. J’ai perdu un temps considérable par manque de connaissances. La solution qui consiste à publier un roman en auto-édition m'était encore inconnue.

Publier un roman en auto-édition rapidement

Sept ans après la parution de mon premier livre, mon deuxième manuscrit était prêt à être publié. J’avais entendu parler de l’auto-édition, mais je n’étais pas très à l’aise pour me lancer toute seule. J’ai contacté la société Librinova qui m’a accompagnée dans cette démarche.

C’est aussi à cette époque que j’ai découvert le coaching d'Anaïs. L’aventure de La famille témoin a débuté. L’année suivante, j'ai décidé de publier à nouveau mon premier roman, en auto-édition cette fois. 

Grâce à la méthode concrète d’Anaïs, j’ai pu lancer mon site web et ma page d’auteur Facebook. J’ai surtout acquis le bon état d’esprit pour avancer. En à peine six mois, je faisais partie du clan des auteurs indépendants ! C’est à cette période que j'ai commencé à gagner de l’argent avec mes livres.

Se faire connaître : dédicaces et promotion

Publier un roman en auto-édition, c’est aussi se concentrer sur toutes les actions qui permettent d’augmenter ses chances de se faire connaître en tant qu’auteur indépendant. J’ai commencé à préparer mes propres séances de dédicaces. Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à lire cet article Comment préparer une séance de dédicaces.

Après avoir suivi le coaching d’Anaïs, j’ai réalisé 7 dédicaces chez Cultura, des libraires indépendants et les espaces culturels de grandes surfaces. J’ai notamment vendu 22 exemplaires de mes livres en moins de 2 heures lors d’une séance dans une librairie de l’Essonne, uniquement à des inconnus.

Placer l’écriture au coeur de sa vie professionnelle

Après l’apparition de la crise sanitaire, j’ai dû mettre un peu ma passion de côté. Il faut préciser que je travaille dans le secteur de la santé… Sans cesser d’écrire, j’ai mis entre parenthèses mes projets. Aujourd’hui, j’ai décidé de replacer l’écriture au cœur de ma vie. Mon troisième roman, un thriller, paraîtra en auto-édition d’ici 2022. 

J'ai par ailleurs décidé de continuer à me former au métier d’écrivain en suivant des ateliers et des masterclass d’écriture passionnants et stimulants.

Enfin, je participe à des concours, comme pour La famille témoin en 2018 avec Le Prix des Étoiles. J’ai participé au concours de nouvelles policières organisé par Kobo by Fnac et Alibi en mars 2021 avec La soif de l'ombre.

J’ai également découvert les bienfaits de la bêta-lecture. Je n’hésite pas à déléguer certaines tâches. Quand on décide de publier un roman en auto-édition, déléguer est fondamental.

Devenir auteur auto-édité à temps plein

Devenir écrivain à temps plein est devenu une voie accessible à tous les auteurs en herbe grâce à l’auto-édition. Néanmoins, quitter un emploi stable du jour au lendemain pour vivre de sa passion reste compliqué. C’est pourquoi, il peut être intéressant de mener d’autres projets que l’écriture de romans sur son temps libre.

Grâce à l’explosion du monde digital, l’époque n’a jamais été aussi favorable aux amoureux des mots. Autant en profiter ! Il est aujourd’hui possible de créer et publier en auto-édition d’autres textes que de la fiction : ouvrages pratiques, guides, articles… Outre le fait que ces activités sont passionnantes, elles constituent des sources de revenus à ne pas négliger. Elles permettent de se projeter sereinement dans sa vie d’écrivain !


Publier un roman en auto-édition peut ressembler à un parcours du combattant. Se faire accompagner dans les différentes étapes de l’écriture, de la publication et de la promotion de ses livres représente un gain de temps énorme. C’est aussi se donner toutes les chances de voir son projet aboutir en ne laissant (presque) rien au hasard. Cela permet d’aborder cette activité comme une profession à part entière et non plus un simple violon d’Ingres.

Aucune raison de ne pas en profiter ! À condition de le faire sérieusement, en se faisant accompagner par des personnes expérimentées.

Qu’est-ce que vous attendez pour publier un roman en auto-édition ? Si vous souhaitez vous lancer, parcourez le blog d'Anaïs et télécharez l'eBook sur les 7 fondamentaux ci-dessous !

Émilie Vila


CaTÉGORIE


A PROPOS D'ANAIS WEIBEL

Auteure auto-éditée depuis 2015, je vis de ma passion depuis 2018, avec un SMIC réalisé chaque mois grâce à la vente de mes romans. Aujourd’hui, je travaille à temps plein pour faire connaître mes livres et partage mon expérience et mes stratégies avec vous sur ce blog ! :D

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Publier un roman en auto-édition : témoignage d’Emilie Vila

Publier un roman en auto-édition : témoignage d’Emilie Vila

Proposer une Edition Reliée très haut de gamme de son livre

Proposer une Edition Reliée très haut de gamme de son livre

La diffusion pour les auteurs indépendant : avis sur Immatériel

La diffusion pour les auteurs indépendant : avis sur Immatériel
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

PEnSEZ à télécharger l'ebook offert « Les 7 fondamentaux pour s'auto-éditer et vivre de sa passion » !

>