Les Livres d'Anaïs W.
Partagez !

Organiser un café littéraire quand on est auteur : retour d’expérience

Le 3 juin 2017, j'ai eu la chance d'organiser un Café Littéraire. Pourquoi ? Comment ? Je vous dis tout dans cet article ! Je vous confie en toute transparence les coulisses de l'organisation de cet évènement et ce que j'en ai retenu. Ce fut une expérience stressante pour une maigre réussite et j'en ressors très certainement grandie !

Organiser un Café Littéraire

Comment en suis-je venue à organiser un Café Littéraire ?

Une démarche sur le court et le long terme

À l'approche de mon premier Salon du livre à Mennecy le 4 février 2017, je souhaitais promouvoir ma participation auprès des habitants de ma ville, La Ferté Alais (proche de Mennecy, 91). J'ai donc contacté le service communication de ma Mairie pour voir quelles étaient les possibilités : un petit mot dans le bulletin municipal, sur la page Facebook ? C'était ma démarche à court terme, pour le Salon du livre de Mennecy.

Comme cela m'a demandé un peu de courage (je suis timide, oui !) j'ai pensé que tant qu'à faire, je pouvais aussi parler de projets sur le long terme ! Notamment, savoir comment faire partie du répertoire des "commerçants" de ma ville, faire de la publicité régulière dans le bulletin municipal...

Une proposition inattendue

Je m'y suis malheureusement prise un peu tard. J'ai eu rendez-vous avec Baptiste et Isabelle du service communication après le Salon du livre. Je me suis présentée, ainsi que mon travail d'auteur et mes projets... avant de demander ce qu'ils me proposaient pour gagner en visibilité dans ma commune. Rapidement, Baptiste m'a proposé d'organiser un Café Littéraire. Pour être honnête, j'ai eu un petit moment de panique... Moi ? Organiser un tel évènement ? Mais comment ?! 

Pourtant après quelques minutes de discussion, un programme s'est vite dessiné : des discussions thématiques, des dédicaces, une vidéo-projection. Une fois la peur passée, j'ai été sincèrement heureuse d'avoir cette opportunité d'organiser un Café Littéraire ! Je suis même repartie de ce rendez-vous avec une date : j'avais le choix entre le 3 juin ou le 9 septembre 2017 et j'ai pensé que le plus tôt serait le mieux. C'était donc parti pour le 3 juin à 19h !

Avez-vous vu la petite clochette en bas à droite ? Elle vous permet d'être averti de la publication des prochains articles !

Comment organiser un Café Littéraire et le promouvoir ?

Nous avions donc un peu plus de 2 mois pour préparer ce Café Littéraire, et nous avons uni nos efforts pour les préparatifs et la diffusion dans les communes alentour.

Le soutien de ma Mairie

✽ Les invitations

La Mairie a d'abord proposé d'envoyer des invitations papiers et électroniques aux personnes politiques importantes des villes voisines (Maires, adjoints...) qui sont toujours conviées aux évènements. J'ai de mon côté ajouté une liste de gens que je souhaitais invités : bibliothécaires, libraires, professeurs documentalistes de collèges et lycées (responsable des CDI), responsables de MJC (Maison des Jeunes et de la Culture) et journalistes. Au total, mon document comptait 45 invités, en plus de ceux de la Mairie.

Les invitations ont été envoyées par voie postale 15 jours avant l'évènement, et par e-mails à deux reprises 15 jours et 2 jours avant.

Invitations et Affiches
✽ Les affiches

Ensuite, Baptiste a proposé de faire des affiches au format A5, qui ont été réalisées par Isabelle. Une partie des affiches a été diffusée par la Mairie sur les différents panneaux municipaux et une autre par moi-même. J'ai récupéré des affiches trois semaines avant le Café Littéraire et je me suis chargée de les mettre un peu partout dans les commerces de ma ville et des villes avoisinantes (Carrefour, médiathèques, petits commerces comme les boulangeries, bars-tabacs, coiffeurs...).

✽ Diffusion auprès des habitants de la ville

Le Café Littéraire a aussi été annoncé sur l'affichage électronique municipal et sur une large banderole qui sont à deux côtés opposés de la ville où il y a beaucoup de passage.

Affichage municipal

La Mairie a également fait paraître l'évènement dans son bulletin municipal du mois de mai et dans l'agenda de la ville. Cela m'a permis d'avoir une visibilité auprès de tous les habitants !

Bulletin Municipal
Agenda Municipal

Ma participation pour la promotion de l'évènement

✽ Une page internet pour le Café Littéraire

J'ai essayé de compléter le travail fait par la Mairie en proposant de créer une page dédiée à l'évènement sur mon site. Vous pouvez visiter cette page ici :

Café Littéraire La Ferté Alais - Les Livres d'Anaïs W. 

Je voulais une page avec toutes les informations pratiques et le programme clairement expliqués. Cette page était directement inscrite sur les affiches, les invitations et aussi facilement trouvable en tapant sur Google "Café Littéraire La Ferté Alais". La semaine précédent l'évènement, cette page a été visitée 30 fois.

Comment organiser un Café Littéraire quand on est auteur ?

Tweeter
✽ Sur les réseaux sociaux

J'ai aussi participé à la diffusion de l'évènement sur les réseaux sociaux, notamment en créant un évènement sur Facebook. J'y ai bien entendu invité mes amis du coin mais pour atteindre plus de gens, j'ai fait une publicité Facebook localement. Cette publicité m'a coûté 17€ et ramené 11 nouvelles personnes intéressées. Si ces 11 personnes étaient venues, cela aurait pu être rentable... Mais je vous parle du jour J un peu plus loin !

✽ Le bouche-à-oreille pendant les dédicaces

Comme pour tout évènement, au moment d'organiser un Café Littéraire, le bouche-à-oreille est fondamental ! J'en ai donc parlé lors de mes séances de dédicace dans les villes voisines ! Il y avait Etampes, 15 jours avant le Café Littéraire qui se trouve 20min de chez moi, et surtout la dédicace à l'Intermarché d'Itteville (à deux pas) une semaine avant ! Au cours de ces deux séances de dédicace, quelques personnes semblaient réellement intéressées et m'ont dit qu'elles viendraient.

Le jour J et bilan de cette nouvelle expérience

Nous n'avons donc pas lésiné sur les moyens pour promouvoir cet évènement. Pourtant, je savais que ce n'était pas gagné... Le 3 juin c'était en effet le week-end de la Pentecôte et aussi le grand meeting aérien, un évènement avec lequel je ne pouvais pas rivaliser ! Je suis donc restée réaliste sur le nombre de visiteurs auxquels m'attendre, mais cela ne m'a pas empêché de me préparer à fond !

Les derniers préparatifs

✽ Préparation de la salle

Le Café Littéraire a eu lieu dans le Salle Brunel, une grande salle très chaleureuse et conviviale. Baptiste y avait entreposé des tables rondes et des chaises. Il avait également prévu de quoi boire (coca, cidre, eau...) et se restaurer (gâteaux apéro et gâteaux sucrés). J'avais également une table pour présenter mes livres et faire les dédicaces. J'avais aussi sorti mon Kakémono pour agrémenter un peu 🙂

✽ Préparation psychologique !

Vous vous en doutez, il y a aussi eu la préparation psychologique. Je vous avouerai que le programme a dû être fixé rapidement afin de pouvoir faire les affiches. J'ai ensuite pu le peaufiner au moment de créer la page dédiée à l'évènement. Mais je ne savais pas encore exactement ce que j'allais dire et c'était très angoissant.

Comment organiser un café littéraire le jour J ? Ce n'est pas comme une présentation à l'école où l'on répète ce qu'on a longuement appris. Non, il s'agissait de "discuter" sur des thématiques prédéfinies, de guider la conversation, de répondre à des questions. Je n'avais jamais fait ça auparavant !

Finalement, j'ai attendu le dernier moment pour réfléchir à comment j'allais gérer. Après avoir pris quelques conseils autour de moi, j'ai simplement prévu une introduction aux discussions thématiques puis des transitions. J'ai ensuite pensé que j'improviserais et qu'il me suffirait d'être moi-même. Ça a plutôt bien marché, mais c'était plus simple car comme je l'avais prévu, il n'y a pas eu beaucoup de monde...

Comment s'est passé ce Café Littéraire ?

À 18h30, il pleuvait des cordes sur La Ferté Alais. La météo était atroce, il faisait gris, presque nuit. Vous vous en doutez, ça n'a pas joué en ma faveur ! Quand je suis arrivée un peu en avance pour finaliser l'installation, il y avait Claude, un correspondant du journal Le Républicain qui avait fait le déplacement. Sa présence m'a beaucoup touchée. À mon avis, il savait qu'il n'y allait pas y avoir grand monde, mais il est quand même venu.

Sur les coups de 19h, sept personnes sont arrivées dont Mme Merlen et Mme Galaezzi de la Mairie de La Ferté Alais et aussi Mr Bouley, suppléant de Mr Marlin, Maire d'Etampes. J'ai apprécié leur visite et chacun a pris le temps de découvrir mes livres. Malheureusement aucun n'a pu rester pour les discussions thématiques et à 19h15, nous n'étions plus que trois, avec Claude, Evelyne (professeur documentaliste) et Jeannine. Je les remercie grandement de ne pas avoir pris la fuite et d'avoir participé aux deux conversations thématiques !

Être en petit comité ne nous a pas empêché d'avoir des échanges très intéressants sur l'adolescence, avec des points de vue très différents. Chacun a aussi pu poser ses questions sur le métier d'écrivain.

Je ne peux donc pas vous dire si c'était "réussi". Cela ressemblait d'avantage à un apéro entre amis qu'à une discussion très organisée, même si j'ai essayé de suivre le programme. En tout cas, je pense que nous avons tous passé un bon moment !

À 21h, personne ne s'est attardé pour regarder la vidéo-projection du "Monde de Charlie", ce que je comprends tout à fait. J'ai donc rangé mes affaires plus tôt que prévu !

Ce que je retiens

Pourquoi seulement 3 personnes à ce Café Littéraire ? Indéniablement, le 3 juin n'était pas une date propice et à 19h, c'était aussi une heure où les gens préfèrent rester en famille.

Ensuite, je me demande si le terme "Café Littéraire" n'a pas un peu inquiété les gens (moi la première). Derrière "Littéraire", on peut avoir l'impression que pour participer, il va falloir une "culture générale" sur les livres, connaître les classiques, savoir donner des références. J'en aurais été incapable personnellement... Peut-être aurait-il mieux fallu proposer une "rencontre" avec une auteur ? Où l'on peut poser ses questions sur ses livres, son métier... Quelque chose de plus naturel en somme.

Pour mieux organiser un café littéraire, des suggestions m'ont été faites par des bibliothécaires. On m'a par exemple recommandé de faire parvenir les invitations pus tôt (un mois au lieu de 15 jours). Cela laisse le temps aux invités de contacter l'auteur et de lire ses ouvrages. Aussi, clairement la vidéo-projection n'était pas utile. Je voulais attirer une population plus jeune, mais ça n'a pas fonctionné. D'une manière ou d'une autre, je pense que les gens viennent discuter, apprendre, partager et non regarder un film. Ça n'avait donc pas sa place dans un Café Littéraire.

Enfin, il est fort probable que ce type d'évènement aurait dû être organisé en collaboration avec une ou des bibliothèques. Elles auraient pu faire venir un public spécifiquement intéressé par les livres. En s'y prenant bien en avance, les lecteurs auraient même pu commencer leur lecture et avoir préparé leurs questions.


Le mot de la fin

Concrètement, ce Café Littéraire a été un petit flop, mais je ne peux pas dire que j'ai été déçue. D'une part parce que je n'avais pas de grandes attentes et aussi, car c'est une nouvelle expérience qui aura été un challenge. Cela m'aura permis d'apprendre à organiser un Café Littéraire et de voir où sont les difficultés, les limitations. En parallèle, toute la communication faite autour du Café Littéraire aura permis à mon nom de circuler et de faire connaître mes livres localement.

Comment un auteur trouve-t-il de nouveaux lecteurs : l'idée du Café Littéraire

Tweeter

Aussi, ce Café Littéraire m'aura ouvert de nouvelles portes. En effet, les bibliothécaires de la médiathèque d'Itteville m'ont proposé d'organiser une rencontre avec les lecteurs en octobre 2017. Aussi, une professeur documentaliste souhaiterait proposer un évènement dans le collège où elle travaille, avec pourquoi pas un atelier d'écriture. Donc, de nouveaux challenges en perspectives qui font de ce Café Littéraire un échec sur le court terme, mais peut-être un succès sur le long terme !

Vous savez maintenant tout sur ce premier Café Littéraire ! Si vous avez des questions, posez-les dans les commentaires, je serai heureuse d'y répondre 🙂

À propos d' Anaïs W.

Je suis auteur indépendante depuis 2015, passionnée par l'écriture depuis l'âge de douze ans. C'est durant mon adolescence particulièrement difficile que l'écriture est devenue une véritable soupape : cet univers violent, où l'on se cherche et se découvre en frôlant parfois les limites, est celui de mes deux premiers romans "Au-delà des tours" et "Débolis Héyavé". Ces romans d'apprentissage très réalistes sont pour tous les adolescents et les adultes, à la recherche d'un témoignage de combativité.

Suivez-moi sur :

Laisser un commentaire

4 commentaires
M.A. St-Pierre dit 21 juin 2017

Merci d’avoir partagé ton expérience qui m’éclaire sur la manière de s’y prendre si je veux créer ce genre d’événement. Mais, ce n’est pas un échec. Loin de là. Tu as appris, échangé et en plus, tu as choisi de partager tout ceci aux internautes.

Tes conseils valent de l’or et je suis ravie d’avoir découvert ton blog. Merci beaucoup.

Répondre
cathy dujardin dit 20 juin 2017

Bonjour, merci de continuer à partager ton expérience. Effectivement psychologiquement c’est difficile autant de travail pour pas grand chose. Mais tu as aussi appris de tes erreurs finalement. Courage pour la suite.

Répondre
Isabelle DuFrene dit 13 juin 2017

La confusion avec la publicité littéraire est telle que certains cafés littéraires se sont organisés dans les villes, sans pour autant obtenir un résultat probant. Les films ont dégoûtés des Histoires pour faire préférer le livre… Et la rose pousse !

— POESIES MUSICALES ISABELLE

Répondre
Ivalena dit 12 juin 2017

Ça a l’air d’avoir été un bon moment et, comme vous le soulignez, ça n’a rien d’un échec puisque vous avez noué des contacts qui débouchent sur de nouveaux projets !
Bravo

Répondre
Ajouter votre réponse