Vivre de ses romans
Partagez !

Comment choisir la date de sortie de son livre ?

En auto-édition, l'auteur est maître de son travail. Il prend ainsi toutes les décisions concernant son livre, y compris le plus importante : la publication. Mais comment choisir la date de sortie de son livre ? C'est une question plus importante qu'elle n'en a l'air. Elle va au-delà de la notion de mois : plutôt en janvier ou en juin ? Non. Derrière la date de publication d'un livre, il y a toute une stratégie qu'il est essentiel de prendre en compte.

Certains auteurs ont été surpris lorsque mi-mars 2018, j'annonçais que le manuscrit de Juste Puni, mon quatrième roman était terminé… mais ne serait publié que fin septembre. Alors, j'ai décidé de partager avec vous les raisons de ce long délai.

Vous allez ainsi voir tout ce que vous pourriez prendre en compte au moment de choisir la date de sortie de votre livre. Oui, vous avez la possibilité de le publier dès le lendemain… mais est-ce judicieux ?

L'enjeu de la sortie d'un livre

Pour un auteur auto-édité ou édité, le but de la sortie d'un livre est de réunir un maximum de lecteurs autour de cette date importante. Il faut absolument que les lecteurs soient au rendez-vous le JOUR J. Pas une semaine après ou un mois après. Non, le JOUR J. Et éventuellement les jours d'après.

Une occasion unique d'en parler

La sortie d'un livre c'est une occasion unique d'en parler et d'en faire la promotion. Vous avez une bonne excuse : il est tout nouveau, tout beau et vous voulez que tout le monde soit au courant. Les lecteurs ne vous en voudront pas d'en parler beaucoup (dans la mesure du raisonnable bien sûr). Ils sont habitués à ce que la sortie d'un livre entraîne un grand remue-ménage autour de l'auteur et de son œuvre.

C'est donc le moment où jamais pour se faire connaître. Car une fois cette date passée, vous aurez de rares autres opportunités, à l'impact moins conséquent : une date anniversaire, les fêtes de noël. Les lecteurs seront beaucoup moins attentifs à ce moment-là.

Noté aussi, qu'il est vous sera difficile de faire un "nouveau lancement", de "recommencer" la sortie de votre livre, même si vous preniez le changement de couverture comme exemple.

La date de sortie d'un livre est une date UNIQUE au potentiel incroyable. Elle peut être l'initiateur d'un cercle vertueux dont vous pourrez profiter sur plusieurs mois.

Le début d'un cercle vertueux

Je vais essentiellement parler du lancement du livre numérique, car l'eBook est un moyen de toucher énormément de lecteurs, surtout sur Amazon. Vous le savez peut-être, mais sur Amazon, plus vous faites de vente sur une journée, plus vous montez dans les classements. C'est le début du cercle vertueux.

Votre livre gagne ainsi en crédibilité, en visibilité. Plus de lecteurs vont le voir, l'acheter et laisser de commentaires. Ceci va continuer à alimenter votre "machine". Tant que des lecteurs achètent de manières régulières et commentent, votre livre restera bien classé.

Il est important de noter que cela est valable dans les catégories ET les mots-clés. On sous-estime souvent les mots-clés. L'espoir au corps, mon troisième roman est aujourd'hui 1000e dans la boutique Kindle, et dans le TOP 10 de quelques catégories. Surtout, il est dans le TOP 3 de certains mots-clés depuis sa sortie en septembre 2017. Ceci lui garantit de la visibilité en permanence, surtout si ces mots-clés sont souvent recherchés par les lecteurs.

Note : si vous voulez en savoir plus sur la sortie de L'espoir au corps, son organisation et les résultats, je vous invite à lire cet article bilan.

Vous l'aurez compris, il faut que la sortie de votre livre soit un CARTON. Pour cela, vous devez mobiliser les lecteurs autour de cette date cruciale. Mais quand choisir cette date ? J'y viens, et vous allez voir, cela dépend de plusieurs facteurs.

Les facteurs à prendre en compte pour choisir la date de sortie de son livre

Que vous décidiez de publier votre livre dès la fin de son écriture, trois semaines ou trois mois après, il y a plusieurs choses que vous devez prendre en compte.

Le lectorat existant

Si c'est votre premier livre, alors vous n'avez pas encore de lectorat. Il vous faudra fournir un effort supplémentaire pour aller à la recherche de ces lecteurs et faire que la sortie de ce premier livre ne soit pas complètement un flop.

Petit à grand lectorat : ajuster sa stratégie

Je dis bien "complètement" car malheureusement, avec un premier livre on peut rarement s'attendre à des miracles. Nous n'avons encore aucune crédibilité et aucune communauté. Selon moi, une fois le manuscrit prêt, il faut prendre un mois (ou deux grands maximum) pour démarcher quelques blogueurs, faire vivre ses réseaux sociaux et ensuite jeter le bébé à l'eau. Il faut ensuite rapidement se concentrer sur le deuxième livre pour faire grossir son lectorat en allant plus loin dans sa démarche au moment de la sortie.

Car c'est toute l'idée. Au début, voyez petit : petit lancement, petite vente. Quand vous commencez à avoir de la crédibilité, voyez plus grand : plus de démarches auprès des lecteurs pour les mobiliser lors de la sortie.

Et je pense qu'il arrive un stade où votre lectorat est déjà suffisamment grand pour que vous puissiez "négliger" un peu plus le lancement. De toute façon, vous êtes assuré que des milliers de personnes seront au rendez-vous !

Mon expérience

C'est un peu le chemin que j'ai parcouru. Mes deux premiers livres ont été des flops, avec 5 ventes par mois en moyenne sur Amazon, malgré de très bons commentaires. Je n'avais pas appris les rudiments d'Amazon et je n'avais pas une communauté assez grande pour faire démarrer mon cercle vertueux.

Pour autant, ma communauté sur les réseaux sociaux grossissait, j'ai donc pu compter sur elle pour la sortie de mon troisième livre. La machine s'est lancée vite et fort, et L'espoir au corps a été mon premier succès : 6 000 lecteurs en 6 mois.

A l'aube de la sortie de mon quatrième roman, je sais qu'Amazon mettra Juste Puni en avant auprès de ces 6 000 personnes. C'est un sacré tremplin, mais ce n'est pas suffisant ! Alors je vais mettre les bouchées doubles pour faire une sortie aussi bien, voire mieux que celle de L'espoir au corps.

Donc voilà, un premier facteur que vous devez prendre en compte au moment de choisir la date de sortie de votre livre : est-ce que vous avez, oui ou non, un lectorat déjà existant sur lequel compter ?

Le style de livre

Une autre chose qui peut influencer le temps dont vous aurez besoin pour préparer la sortie de votre livre est le style de ce dernier. Est-ce un style connu et accessible (romance, policier ?) ou un style moins défini plus compliqué à présenter (la SF psychologique et historique) ?

Plus le style de votre livre sera original et méconnu, plus vous aurez besoin de temps et d'efforts pour mobiliser les lecteurs. La date de sortie de votre livre devra prendre en compte ce facteur.

Après, cela recoupe aussi le premier point : si vous avez un style méconnu, mais un lectorat conséquent au moment de la publication de votre livre, alors les choses seront plus faciles !

Et les saisons ?

Je ne pouvais bien entendu pas louper cette question : vaut-il mieux sortir son livre pendant l'hiver ou avant l'été ? Est-ce risqué de sortir son livre en septembre au moment de la rentrée littéraire ?

En fait, ce n'est pas le facteur prédominant. Les deux précédents sont les plus importants. Après, je n'ai pas fait de statistique, mais il me semble qu'il y ait des périodes plus ou moins propices. Si on part sur le principe que vous avez un lectorat moyen et un style pas trop méconnu, il faudrait selon moi éviter la période "novembre à avril" et les deux mois d'été. 

Eviter certains mois...

Le mois de novembre est un mois creux, connu des auteurs. On n'y organise même le Nanowrimo pour s'occuper. En décembre, les lecteurs sont occupés tous azimuts à trouver des cadeaux et ne sont pas trop attentifs. 

Éventuellement, le mois de janvier, avec les nouvelles liseuses Kindle offerte à Noël peut être un bon mois. Sans compter sur les bonnes résolutions "cette année, je lis plus" qui devraient durer quelques semaines. Février et mars sont les mois tristes où les gens dépriment et regardent la télé. Mes ventes d'eBooks sont souvent une catastrophe ces mois-ci. ^^

En été, les gens se déconnectent davantage, ils n'ont pas le nez collé sur les réseaux. Soit ils sont à la plage, soit ils travaillent et regardent par la fenêtre en attendant leur tour... tout en évitant de voir les photos de leur collègue en vacances sur Facebook.

Sans blague ?

C'est très caricatural ! En fait, on a toujours une raison de ne pas publier. Oubliez ce que je viens de dire. Faites comme votre "caricature" vous inspire. Vous allez peut-être vous dire que Novembre, Février, Mars étant les mois de la déprime, les lecteurs sont enroulés dans un plaid avec un bol de chocolat chaud, avide de nouvelles lectures. Bien, publié en Novembre, Février ou Mars !

Le plus important c'est que VOUS Y CROYEZ. Si vous pensez que c'est le bon moment, FONCEZ. Les lecteurs (déprimés ou à la plage) seront réceptifs à votre énergie et se laisseront convaincre.

Auteur auto-édité : quand choisir la date de sortie de son livre ? Les facteurs à prendre en compte.

 Tweeter

En conclusion

Alors, comment choisir la date de sortie de son livre ? Finalement, tout dépend du temps dont vous allez avoir besoin pour réunir vos lecteurs. Ce temps dépend des facteurs cités plus haut :

  • Avisez selon votre lectorat existant : plus celui-ci est important, plus vous pouvez vous en servir comme tremplin... jusqu'au moment où vous n'aurez plus vraiment besoin de bosser pour que vos livres soient lus.  ^^
  • Votre style, votre bataille : plus vous aurez un style difficile à présenter, plus il vous faudra du temps pour le faire découvrir aux lecteurs.
  • Les saisons, c'est au feeling : pas de saison meilleure qu'une autre, choisissez celle qui vous convient le mieux et une fois que vous êtes intimement convaincu, allez-y !

N'oubliez pas que la sortie d'un livre c'est aussi une opportunité pour vous d'aller plus loin dans votre projet d'auto-édition. Chaque publication doit vous pousser à revoir votre stratégie. 

C'est une date UNIQUE, exploitez là à fond et surpassez-vous.

Contactez des blogueurs de plus en plus influents, les médias, organisez une prévente exceptionnelle... innovez !

Donc voilà ! Si j'ai choisi d'attendre 6 mois pour sortie mon quatrième livre, c'est parce que :

  • je suis pense que l'été n'est pas un bon moment et septembre a très bien marché pour L'espoir au corps.
  • le mois de juin était une date trop courte pour que je puisse organiser mon lancement et mobiliser mes lecteurs.

Vous savez tout ! Alors, quand sortira votre prochain livre ? Et comment avez-vous choisi votre date ?

À propos d' Anaïs de Vivre de Ses Romans

Je suis auteur indépendante depuis 2015. En novembre 2016, j'ai décidé de devenir auteur-entrepreneur et de mettre en place des stratégies afin de vivre de ma passion. Sur ce blog je partage avec vous mon expérience dans le monde de l'auto-édition et vous guide, si vous aussi vous souhaitez vivre de vos romans.

Suivez-moi sur :
  • Séverine dit :

    Alors moi j’étais contente car j’avais réuni un groupe de blogueuses pour mes romans. Sauf que là, depuis janvier, plus aucune réponse de mes blogueuses, même pas à la question : qui poursuit avec moi ? Seule ma plus fidèle depuis mes débuts est toujours là, résultat, une seule chronique pour mon tome 2. Un peu un flop ma sortie. Sans parler d’une autre personne qui m’avait promis un commentaire, de partager… et qui a été aux abonnés absents ! Un peu un flop. Ma seule consolation, les formats papiers qui sont pas mal partis avec ma promo tome 2 acheté, tome 1 gratuit, et le tome 1 qui est un peu reparti. J’espère avoir l’effet kiss cool après.
    Ma date de sortie, j’ai toujours fait en mai, mais je me demande si je ne devrais pas changer.

    • C’est ennuyant les blogueurs qui ne donnent pas suite.. Parfois ils se plaignent car les auteurs ne considèrent pas le travail qu’on leur demande… mais je pense qu’ils oublient aussi le travail que cela demande aux auteurs de prendre contact avec eux, dès lors que nous les avons choisis consciencieusement, de les relancer, de s’assurer qu’ils sont engagés… et même s’ils le savent dans le fond, ils oublient aussi peut-être parfois à quel point leur soutien est important, donc l’échec encore plus grand lorsqu’ils ne donnent pas de nouvelles.

      Alors la question est : comment mieux choisir ses partenaires ? Comment les engager davantage ? Nouer cette relation de confiance et de réciprocité ?

      Pour ce qui est de mai, ça vaudrait peut-être le coup que tu essaies une autre période oui, par curiosité 🙂 Tu me diras si tu le fais et le résultat 😉

  • >