Avis sur Simplement Pro : retour d’expérience sur la plateforme pour vos services presse

Jan 21

J'ai à de nombreuses reprises lu des avis sur Simplement Pro, une plateforme qui permet de trouver des chroniqueurs et de répondre au problème parfois épineux des commentaires.

Mais je ne l'ai jamais testé par moi-même (ce à quoi je compte remédier après cet article), car je ne savais pas trop si ça valait le coup !

Simplement Pro a très certainement quelque chose à vous apporter et je ne souhaite pas que vous passiez à côté d'un nouvel outil ! J'ai donc demandé à Benjamin Lupu, auteur auto-édité de partager son expérience sur le blog.

Benjamin vous offre ici un avis complet sur Simplement Pro. Il aborde pour vous le fonctionnement de cette plateforme, mais plus encore, il vous donne de précieux conseils pour l'exploiter correctement ! 

J'ai ainsi découvert que cette plateforme pouvait être un outil incontournable, mais à condition de s'y investir ! Comme toujours, ça ne sert à rien de faire les choses à moitié si on souhaite obtenir des résultats. 😉

Note : j'ai particulièrement apprécié le travail de Benjamin, à la fois dans la rédaction de cet article, mais aussi dans la justesse de ces conseils qui rappellent que les chroniqueurs ne sont pas à notre service et que le professionnalisme et la persévérance sont à la base de toute réussite.

Historien de formation, passionné de sciences humaines, de technologie, d'archéologie et par les littératures de l'imaginaire, Benjamin Lupu est l'auteur des Mystères de Kioshe, une série d'enquêtes de fantasy mettant en scène la magicienne Tirséa Mortevue et ses compagnons. Il participe également au projet d'une anthologie de nouvelles dans le Paris des merveilles de l'écrivain Pierre Pevel.

‹‹ Lorsque vous démarrez comme auteur autoédité (ou que vous faites du marketing pour des auteurs au sein d'une maison d'édition), arrive très vite la question des commentaires et des chroniques littéraires. Ma série mélangeant fantasy et enquêtes – Les Mystères de Kioshe – n'y a bien sûr pas échappé et j'ai utilisé Simplement Pro pour gérer mes services presse. Après quelques mois d'utilisation, je vous fais un retour d'expérience.

Pourquoi les chroniques et les commentaires sont importants (qu'on soit autoédité ou pas)

Les livres ne diffèrent pas des autres produits. Votre futur lecteur ou lectrice va chercher à évaluer si votre livre lui correspond avant de l'acheter.

Il y aura bien sûr des prescripteurs naturels (libraires, amis, famille…), mais avec internet les commentaires sur des plateformes comme Amazon ou la Fnac sont devenus très importants. Leurs algorithmes de recherche privilégient les livres avec de nombreux (et bons) commentaires.

Il existe également des sites spécialisés dans le partage d'avis sur les livres. On peut citer Babelio, Good Reads, ainsi qu'une galaxie de blogs, chaînes YouTube (booktubeurs), comptes Instagram (bookstagram) dont certains sont très suivis.

Obtenir des commentaires et des chroniques pour vos livres : les services presse

Bien sûr une partie des avis viennent naturellement et cette part naturelle aura tendance à augmenter avec le  temps, les avis aidant à la découverte des livres et attirant d'autres avis. C'est un cercle vertueux.

Mais il y a également un travail à faire pour susciter des commentaires et des chroniques.

Un auteur autoédité pourra régulièrement rappeler l'importance des commentaires auprès de sa communauté de lecteurs. Il pourra également repérer et solliciter des chroniqueurs en vue qu'ils rédigent un avis sur son livre. Dans le jargon de l'édition, on appelle ça un service presse (SP).

À mesure que je développe la série des Mystères de Kioshe, j'apprends également les ficelles de la promotion des livres. Je me suis d'abord attaché à obtenir des commentaires naturels. Puis, au moment de publier le deuxième épisode, j'ai commencé à solliciter des chroniqueurs.

Au départ, je l'ai fait de manière traditionnelle en les repérant sur Facebook ou Twitter. Je n'ai pas tardé à entendre parler du service Simplement Pro.

Simplement Pro : un outil pour gérer vos services presse

Simplement Pro se propose de mettre en relation des éditeurs/auteurs avec des chroniqueurs pour des services presse.

J'ai bien sûr surtout expérimenté la partie éditeur/auteur et c'est donc de ce point de vue que je vous fais ce retour d'expérience.

J'ai testé l'offre gratuite. Simplement Pro a également des offres payantes (de 5€ à 50€). L'offre gratuite permet d'envoyer 60 invitations à des chroniqueurs par mois et de proposer 3 services presse par mois. C'était suffisant pour moi. J'ai juste regretté de ne pas avoir de statistiques sur la visualisation de mes SP.

S'inscrire comme auteur

Rien de plus simple. Un peu à la manière d'un réseau social, nom, photo, bannière, une petite bio et des liens vers votre site, page Facebook, Twitter… Ces informations sont modifiables à tout moment.

Vous devez également choisir des tags (ex. #fantasy) qui décrivent de quoi parlent vos livres (votre ligne éditoriale). C'est important, car ça joue sur la recherche. Je vous conseille de regarder les tags utilisés par les autres pour utiliser les bons. Les chroniqueurs et les services presse sont également tagués.

Prenez le temps de cliquer sur les tags qui vous correspondraient pour voir ce qui remonte.

Par exemple dans mon cas, #enquêtes est très associé à #mystère. Par contre j'ai vu une autrice être la seule à utiliser #romanfantasy au lieu de #fantasy.

C'est bien de se différencier, mais il ne faut que cela empêche de vous trouver. L'outil va d'ailleurs vous aider en vous faisant des suggestions des hashtags les plus utilisés.

Soignez tous ces éléments, il est nécessaire de projeter une image attractive et professionnelle.

Créer des services presse

Ensuite j'ai créé un service presse pour chaque épisode des Mystères de Kioshe (3 au moment où j'écris cet article). Là encore, c'est assez simple : titre, couverture, auteur, résumé, type de public...

Vous aurez également à taguer votre SP afin qu'il soit plus facile à trouver (même travail qu'avec la fiche auteur).

Vous pouvez le proposer en service presse numérique ou papier.

Dans mon cas, les épisodes des Mystères sont en numérique (seules les intégrales seront également en papier). Je mets donc à disposition des chroniqueurs qui ont accepté mes services presse mes livres sous la forme d'ebooks. La plupart des formats sont acceptés (docx, epub, pdf…). Je fournis une version epub et une version mobi.

À noter : seuls les chroniqueurs que vous aurez acceptés pourront télécharger votre livre.

Enfin, il faut donner une date limite au service presse. Je n'ai pas réellement d'enjeu au niveau des dates donc mes SP sont quasi-permanents.

Dans sa version gratuite, Simplement Pro vous permet de créer 60 services presse par mois. Vos services vont immédiatement se retrouver dans la liste des services presse du site.

Et il n'y a plus qu'à attendre que des chroniqueurs enthousiastes se précipitent sur vos chefs-d'œuvre… enfin pas tout à fait 😉

Certains chroniqueurs candidateront bien sûr à vos SP d'eux-mêmes, mais il vous faudra aussi en inviter.

Trouver des chroniqueurs

De leur côté les chroniqueurs ont également une fiche. Et c'est là que l'outil devient intéressant.

Au-delà de la petite bio, la fiche d'un chroniqueur indique sa présence sociale (les plateformes où il dépose ses chroniques, son blog, sa page Facebook…), les genres dans lesquels il opère et aussi… une note (le score de confiance).

Les chroniqueurs sont notés par les éditeurs/auteurs quand ils rendent leurs chroniques. Ce sont ces notations qui déterminent les scores de confiance. La notation tient compte de la ponctualité, du relationnel et de la qualité des chroniques.

En complément, Simplement Pro indique le nombre de chroniques, les auteurs auxquels les chroniqueurs se sont abonnés. Il y a également des badges basés sur différents critères (ex. score de confiance supérieur à 100, chroniques de qualité…).

Enfin, vous aurez accès à la liste des chroniques avec un petit mot de l'auteur et une évaluation pour chacune.

Simplement Pro donne un cadre pour le choix et l'évaluation des chroniqueurs.

Ce à quoi vous devez faire attention

Le ciblage : les chroniqueurs ont également des hashtags qui permettent de savoir leurs genres préférés. Cela évite de les solliciter sur des genres qu'ils ne traitent pas.

Les chroniqueurs avec de gros scores de confiances sont très sollicités et donc ont peu de chance de répondre à vos sollicitations si vous êtes un nouveau venu.

La qualité plus que la quantité : obtenir le plus de chroniques possibles n'est pas une fin en soi. Il est nécessaire d'avoir une petite stratégie pour avoir les bons et les fidéliser.

À noter : il est important de jauger la qualité du travail des chroniqueurs en dehors de Simplement Pro (qualité des avis, orthographe, régularité, liens vers les sites auteurs, présence sur de nombreuses plateformes…). Être chroniqueur demande un vrai savoir-faire. Créer des relations privilégiées avec des chroniqueurs professionnels n'a pas de prix pour un auteur.

Le relationnel : Simplement Pro est un outil. Il ne vous dispense absolument pas de soigneusement choisir les chroniqueurs et de travailler votre relation avec eux. Il ne vous garantit pas non plus de n'avoir que des chroniques positives.

Je trouve que cette gestion des chroniqueurs est vraiment la valeur ajoutée du service. Cela centralise la recherche et offre des pistes pour trouver les chroniqueurs qui vous correspondent. C'est essentiel, car il faut avouer qu'il y a énormément d'apprentis chroniqueurs dont la qualité laisse à désirer.

Inviter à chroniquer

Une fois que vous avez une première liste de chroniqueurs potentiels, vous pouvez les inviter répondre à un de vos services presse.

Là encore, soignez votre invitation. Certains chroniqueurs sont beaucoup sollicités (à tel point que certains n'acceptent plus d'invitations).

Une invitation peut avoir un délai. Souvenez-vous que votre chef-d'œuvre de 700 pages ne se lit pas en une soirée 😉 Pour ma part, je laisse les chroniqueurs libres de leurs délais. Je cherche avant tout une relation dans la durée pour qu'ils suivent les épisodes de la série.

Vous pouvez ensuite suivre vos invitations en cours et vous recevrez une notification quand une invitation est acceptée. N'hésitez pas à remercier le chroniqueur qui accepte ainsi que ceux qui prennent le temps d'expliquer pourquoi ils refusent.

Suivre ses invitations et ses chroniques

Une fois qu'un service presse est accepté par un chroniqueur, il s'ajoute à un calendrier et vous serez prévenu par des notifications des différentes étapes du service presse (ex. fin de lecture).

Le système de messagerie privée permet d'échanger à tout moment entre auteurs et chroniqueurs.

Le problème des retards : il est probable que vous soyez confronté à des retards des chroniqueurs (surtout pour les plus novices). La gestion du temps n'est pas qu'un problème pour les auteurs 😉 Là encore l'interface permet de gérer des rallonges.

Une fois le service presse publié, vous êtes prévenu et invité à noter la chronique ainsi qu'à laisser un petit commentaire. J'ai pu constater que certains auteurs ne le faisaient pas, ce qui entraîne une notation automatique de la chronique. C'est une pratique à éviter si vous voulez créer une relation privilégiée avec un pool de chroniqueurs. Donc là encore, prenez le temps de remercier et commenter.

Les chroniqueurs avec qui j'ai pu travailler sont honnêtes dans ce qu'ils ont aimé ou pas (avec différents niveaux de qualité). Je prends néanmoins le temps de relire les chroniques pour chasser les coquilles, fautes (notamment dans les noms des personnages). J'essaie aussi d'évaluer la proportion de texte original dans la chronique.

Les chroniques s'ajoutent aux fiches de livres référencés. C'est très utile pour centraliser tous les retours (même si je vous conseille de le faire sur votre site).

À noter : n'hésitez pas à fournir des éléments pour aider le chroniqueur (ex. couverture haute déf, petite bio…).

Mon avis sur Simplement Po : bonne ou mauvaise expérience ?

Plutôt bonne. C'est un outil utile et efficace.

  • Simplement Pro m'a permis en tant qu'auteur novice de trouver des chroniqueurs.

  • L'outil est relativement facile à prendre en main. Il est néanmoins assez touffu et j'ai eu du mal à comprendre l'enchaînement de ce que je devais faire (message : un petit accompagnement – onboarding – des utilisateurs au sein de l'interface serait le bienvenu.). J'ai, par exemple, mis pas mal de temps à trouver la liste de toutes réponses à mes invitations (vous n'êtes pas automatiquement prévenu des refus).

  • Simplement Pro m'a réellement simplifié la vie dans la gestion des services presse. C'est un gain de temps incontestable.

  • La partie la plus dure est d'identifier les bons chroniqueurs (pro ou semi-pro et qui vous correspondent) pour bâtir votre liste de confiance. C'est un travail dans la durée. C'est l'autre grande valeur ajoutée de Simplement Pro : sa communauté de chroniqueurs et là, je trouve qu'il y a des progrès à faire. Il y a beaucoup de candidats chroniqueurs c'est sûr, mais il me semble que l'immense majorité est novice. Certains chroniqueurs disparaissent dans la nature une fois le service presse accepté, c'est assez frustrant et chronophage.

  • Simplement Pro ne dispense pas de continuer à accepter et rechercher des commentaires et chroniques par d'autres moyens, mais pour moi, c'est devenir une source importante pour ce travail. ››

Un grand merci à Benjamin pour cet article !

Pour découvrir les livres de Benjamin Lupu, rendez-vous sur benjaminlupu.net

Goûtez au mélange entre fantasy et enquêtes en téléchargeant gratuitement le premier épisode des Mystères de Kioshe : le cœur de Talris. Tirséa Mortevue, magicienne géniale, mais déchue, résout les intrigues qui foisonnent dans l'antique cité de Kioshe. Jusqu'où l'emmèneront les secrets qu'elle découvre ? Arrivera-t-elle à prendre sa revanche sur la vie et à quel prix ?

Follow

À propos d'

Je suis auteur indé depuis 2015 et auteur à temps plein depuis novembre 2016. Chaque jour, je mets en place des stratégies pour vivre de ma passion et je les partage avec vous sur ce blog.

  • Sophie Galdiolo dit :

    Merci pour cet article. Je ne connaissais pas du tout cette plateforme et je suis heureuse de cette présentation très claire et pratico-pratique.

  • isabelle dit :

    Super ! merci à toi Anais et à Benjamin, je ne connaissais pas non plus, une bonne plateforme qui pourrait faire office de tremplin, au moins petit tremplin !! 🙂 à bientôt 🙂 merci pour tes lettres que je lis régulièrement même si je ne commente pas toujours 🙂 Isabelle

  • Séverine dit :

    J’ai testé simplement pro, et je suis loin de l’enthousiasme de Benjamin. J’ai envoyé des demandes à des chroniqueurs en faisant attention de bien cibler leurs genres, et pourtant je n’ai eu que des refus ou des non réponses. Je n’y vais plus, c’est pour moi une perte de temps.

  • Ethan dit :

    Bonjour,

    Merci à vous deux !
    Superbe article et invité intéressant, comme toujours !
    Benjamin, je voulais savoir si tu as vu une réelle différence au niveau des ventes et de ton chiffre d’affaire depuis que tu utilises Simplement Pro ?

    Merci pour l’article !
    Ethan

    • Benjamin dit :

      Merci de ton retour 🙂 La réponse courte est non ou du moins je ne peux l’attribuer directement.

      La réponse longue : plusieurs auteurs autoédités de la même envergure que moi (c.-à-d. relativement micro encore) m’avaient indiqué ne pas voir réellement d’influence sur leurs ventes grâce aux chroniques. Mon objectif était un peu différent : je voulais accroître le référencement naturel de mes livres avec du contenu original. C’est pour ça que j’essaie de favoriser des chroniqueurs qui postent sur Amazon, Google Play, Babelio… Pour leurs blogs, je suis plus mitigé car, à de rares exceptions, les chroniqueurs ne travaillent pas beaucoup leur référencement naturel :- C’est donc plus un outil de visibilité numérique pour l’instant.

  • Cyrille dit :

    Bonjour,
    Je viens tout juste de publier mon premier livre et, après avoir essuyé quelques refus en contactant directement certains blogs littéraires, je me suis inscrit sur le site simplement.pro quelques jours avant la sortie de mon ouvrage.
    Il se trouve que je n’ai fait aucune démarche de mon côté et pourtant, en moins d’une semaine, j’ai eu 5 propositions pour chroniquer mon livre dont une très intéressante de la part d’une blogueuse qui a 3500 abonnés sur Facebook.
    Pourquoi ce petit succès ? Difficile à dire d’autant qu’il s’agit d’un recueil de nouvelles, genre pas très prisé habituellement. Je me dis que c’est peut-être dû au fait que je propose un Service de Presse (SP) soit en ebook, soit en physique : en effet, pour les 5 propositions, on m’a demandé un SP physique (donc un livre papier que je dois « offrir » et envoyer par la poste).
    Donc, de ce point de vue, je dirais que ma courte expérience est pour l’instant positive. C’est forcément intéressant de pouvoir être chroniqué pour son premier livre quand on sort de nulle part. Reste à voir à quoi ressembleront ces chroniques. Néanmoins, Il me faudra un peu de patience car suivant la popularité des chroniqueuses, le délai annoncé varie entre 1 et 4 mois !

  • >