Organiser un concours avec Upviral pour avoir plus de lecteurs, en 9 points

Oct 21

Faire connaître son livre est le nerf de la guerre pour tout auteur indépendant, débutant ou expérimenté. Nous le savons : nous n’avons pas les moyens ni l’image des maisons d’édition. Donc difficile de se faire entendre auprès des chroniqueuses suivies, impossible de placarder les abris bus ou les sections pub des magazines littéraires, compliqué de passer à la Grande Librairie.

Alors, comment diffuser largement la sortie de son livre ? Faire passer le mot au plus grand nombre ? Susciter l’intérêt ?

Si nous avons une chose à notre portée, ce sont les réseaux sociaux et la puissance des partages. J’ai donc décidé de tester une nouvelle stratégie pour la publication de mon nouveau roman : organiser un concours avec Upviral pour avoir plus de lecteurs, au moment de la sortie.

Que vous soyez à vos débuts ou que vous soyez bien avancé dans votre parcours en auto-édition, je reviens pour vous sur cette nouvelle expérience riche en apprentissages.

C’est un article assez long que vous devez voir comme une « étude de cas » en auto-édition. Ici, il s’agit de ce que nous faisons chaque jour : trouver de nouvelles idées, les tester, en tirer les leçons.

Je vous souhaite une bonne lecture et attends vos commentaires avec impatience !

1) Upviral : quel est le principe ?

Upviral est une plateforme qui permet d’organiser des concours et des tirages au sort. Il en existe d’autres, mais j’ai choisi cette dernière pour sa simplicité et l’efficacité de la programmation du concours.

C’est un système qui offre de multiples possibilités, je vous présente ici celle que j’ai utilisée.

Le principe est le suivant : pour remporter le concours, le participant doit partager ce dernier et inviter d’autres personnes à s’inscrire.

Chaque fois, cela lui rapportera des points, qui lui permettront de gagner le gros lot et/ou de débloquer de nouveaux cadeaux.

Vous l’aurez compris, le participant se charge de la diffusion du concours… et donc de l’information quant à la sortie de votre livre (je reviendrais sur ce point plus loin).

Le but est d’atteindre la « viralité » : chaque participant permet d’en obtenir 5 nouveaux. Ces 5 nouveaux permettent d’en obtenir 25 de plus, etc. Le nombre grossit ainsi de plus en plus.

Donc, de plus en plus de personnes sont amenées à connaître votre livre. Oui, mais cela comporte son lot de défis.

2) Le challenge d’un tel concours pour faire connaître son livre

Est-ce que les gens vont participer au concours si vous leur proposez de gagner votre livre broché dédicacé ?

Ils ne vous connaissent sans doute pas, surtout quand le concours commence à être partagé en dehors de votre cercle. Ils ne savent pas si ça va leur plaire, quel est votre style d’écriture, etc. Et vous ne pouvez pas promouvoir ET le concours ET votre livre. Impossible de les mettre en avant de la même manière sans noyer les participants.

Cibler les bonnes personnes et offrir de la valeur

Pour inciter les gens à participer, vous devez donc offrir un cadeau qui plaît à une grande partie et qui a de la valeur. Ils ne peuvent pas dire « non » !

Ce cadeau doit aussi correspondre au public visé : si on cible des lecteurs à qui l’on souhaite présenter notre livre, on ne va pas leur offrir des porte-clés ou des marque-pages (pas assez de valeur) ni une télévision (hors de propos).

En tant qu’écrivains, nous souhaitons donc que le concours soit partagé dans le cercle des lecteurs, des personnes qui aiment lire et que le cadeau ait assez de valeur à leurs yeux.

Pour mon concours Upviral, le gros lot était donc une liseuse Kindle Paperwhite (la plus connue) et 2 mois de lecture illimitée (avec l’abonnement Kindle Unlimited).

Ce n’est pas une idée nouvelle, mais après réflexion j’ai pensé qu’elle pouvait fonctionner pour moi. Mais notre univers dans tout ça ? Qu’en est-il de notre livre ?

Présenter son livre en arrière-plan

L’objectif est bel et bien de parler de la sortie de mon roman. La Kindle est un « appas ».

Pour amener les participants à s’intéresser à mon univers, j’ai utilisé plusieurs choses :

  • Préciser que le concours est organisé « à l’occasion de la sortie de “Suivre les vagues”, dans les pages d’inscriptions, les emails et les posts partagés lors du concours (grâce à Upviral nous pouvons préciser le texte pour marcher le travail des participants)
  • Mettre le visuel de la couverture de mon livre sur le visuel du concours qui sera partagé
  • Pour valider leur participation, les personnes devaient lire les premiers chapitres de “Suivre les vagues” et répondre à une question. Pour les encourager encore plus à le faire, j’ai attribué 50 points pour une réponse juste (alors qu’un partage ou un nouvel ami qui s’inscrit rapportait 5 ou 10 points)
  • J’ai aussi utilisé le tome 1 de “Suivre les vagues” dans les cadeaux à débloquer. Ainsi, si les participants cumulaient 90 points recevaient l’eBook gratuit du tome 1.

Le but de tout ceci était de pousser les lecteurs à découvrir le tome 1 ou le tome 2, de manière à ce qu’au moment de la sortie, ils soient prêts à se lancer !

3) Organiser un concours avec Upviral : mise en place

La plateforme Upviral est facile d’utilisation, mais c’était un nouvel outil, une nouvelle stratégie. Il était donc important pour moi de connaître toutes les ficelles afin de bien exploiter tout ça.

J’ai passé un peu plus d’une semaine à suivre les vidéos de la Master class de Upviral, qui expliquait tous les principes : la viralité, la manière dont parler aux participants, les infos à ne pas oublier… et aussi la mise en place technique, étape par étape.

Les étapes les plus importantes se sont aussi révélées chronophages, mais c’est aussi parce que c’était une première fois. Parmi celles-ci :

  • Rédiger les emails pour les participants : emails de bienvenue, de relance, de motivation, pour les prévenir des cadeaux à débloquer, les remercier quand quelqu’un s’est inscrit grâce à eux…
  • Gérer les réseaux sociaux, avec d’un côté la réalisation du visuel, qui doit être parlant et incitatif et de l’autre un choix pointu des mots et des phrases pour les posts.

Quand on n’est pas fan de marketing et que l’on cherche le juste milieu entre “je suis écrivain” mais “je dois faire le nécessaire pour me faire connaître”, tout ceci a été une grande sortie de ma zone de confort !

J’avoue que je ne pensais pas que cela me prendrait autant de temps, mais comme je reposais toute ma sortie sur ce concours, je ne voulais pas me planter !

4) Programme du concours “Suivre les vagues”

La chronologie du concours s’est calquée sur les dates clés de la sortie de “Suivre les vagues”, voici rapidement, comment cela s’est déroulé.

  • Début du concours 7 jours avant la sortie de l’eBook
  • Envoi d’emails pendant la première semaine pour motiver les troupes
  • Sortie de l’eBook : envoie de 2 emails pendant le week-end pour informer les participants de la promo spéciale sur Amazon
  • Envoi d’emails pendant la deuxième semaine pour motiver encore les troupes et répondre à diverses questions
  • Et pour finir, les emails de la fin du concours et de l’offre irrésistible.

“L’offre irrésistible” ? Oui, c’est un terme marketing, mais qui porte bien son nom.

5) L’offre irrésistible à la fin du concours : “il n’y a pas de perdant”

Voilà 15 jours que le concours a commencé. Certains participants sont inscrits depuis le début, d’autres depuis la veille. Qu’importe : le plus important était de les “sensibiliser” à mon univers et mon nouveau roman.

En effet, c’était le but du concours initialement : convertir les participants en futurs lecteurs. J’ai donc espéré pour que certains se laissent tenter par mon “offre irrésistible”.

C’est une offre limitée dans le temps et exclusive pour les participants du concours. Voici ce que je leur ai offert : 8 € de réduction sur le pack Tome 1 + Tome 2 de “Suivre les vagues” dédicacé, soit 20 € au lieu de 28 €.

Ainsi, s’ils ont été interpelés par les premiers chapitres tome 2 ou par le contenu de l’un de mes emails sur l’histoire d’Éléa, l’héroïne de “Suivre les vagues”, je leur donnais une occasion “irrésistible” de se lancer à la découverte de mon nouveau roman.

Est-ce que tout cela a donc porté ces fruits ? Réponse tout de suite.

6) Résultats : attentes vs réalité

Voici les différents chiffres sur le concours et son impact.

Participant et intérêt du concours

Au total, 186 personnes se sont inscrites au concours en 15 jours. Le premier constat est le suivant : c’est peu de participants pour un aussi “gros cadeau”. La Kindle Paperwhite aurait dû (en théorie) incité davantage de personnes à participer.

33 % des visiteurs venus sur la page d’inscription (que vous pouvez voir ici) se sont inscrits. Ce n’est pas mal, mais pareil, pas suffisant au vu du gain en jeu.

Partage sur les réseaux

Concernant les partages sur les réseaux sociaux, il y en a eu 188 au total (en majorité via Facebook) et malheureusement je n’ai pas atteint la “viralité” comme on peut le voir sur les graphismes : il y a eu des jours avec et des jours sans, mais pas une courbe exponentielle !

Répartition des points

Concernant la cumulation des points, 107 personnes sont restées à 0 point et n’ont donc pas du tout interagi avec le concours. Ce chiffre a un peu faussé, car une grande majorité de ces personnes étaient des amis de la gagnante et n’ont été invitées que pour l’aider à gagner. Ils n’étaient donc pas motivés eux-mêmes à remporter la Kindle.

À savoir que la gagnante a cumulé presque 1000 points alors qu’aucun autre participant n’a dépassé les 150 ! Autant dire qu’elle a mérité ses cadeaux. ^^

L’impact sur la sortie de Suivre les vagues

Les autres chiffres importants sont la lecture des premiers chapitres et l’offre sur le T1 de “Suivre les vagues”.

150 personnes ont cliqué pour lire les premiers chapitres et seulement 61 ont répondu à la question. Parmi celles-ci 9 ont répondu faux, donc n’ont certainement rien lu ^^.

Sur les 79 participants actifs (plus de 0 point), 9 personnes seulement ont réussi à atteindre les 90 points pour débloquer l’eBook du tome 1 de “Suivre les vagues”. C’est malheureusement très peu.

Le week-end de la sortie de l’eBook du tome 2, il y a eu 7 cliques vers l’eBook sur Amazon. Je ne peux pas savoir si les personnes ont ensuite acheté l’eBook.

Pour finir, aucune personne n’a profité de l’offre irrésistible à la fin du concours.

J’attends encore de voir combien de participants accepteront de rester en contact ou de me rejoindre sur les réseaux sociaux. Cette dernière information sera fondamentale pour savoir si je peux “convertir” sur le long terme ces personnes en nouveaux lecteurs.

7) Mes erreurs lors du concours avec Upviral

Comme vous avez pu le voir, les résultats n’ont pas été à la hauteur de mes attentes. Même si cela est très décevant, je vois quelques petites choses que j’aurais pu faire différemment.

Durée du concours

J’avais initialement prévu un concours de 7 jours, jusqu’à la sortie de l’eBook. J’avais cette idée en tête et beaucoup d’autres choses à penser, je n’ai réalisé qu’après le lancement que 7 jours étaient beaucoup trop courts.

J’ai donc décalé la date de fin au 12 octobre (sortie officielle du livre broché). Quand on regarde les graphes plus haut, heureusement, tout s’est joué cette seconde semaine.

J’en déduis aujourd’hui qu’il aurait été même plus judicieux de faire durer ce concours 3 semaines ou 1 mois, au vu du prix à gagner et de son coût (voir plus loin).

Complexité et problèmes techniques

Je vous passe les détails, mais l’utilisation de Upviral pour la lecture des premiers chapitres et la réponse à la question a été laborieuse, je pense que de nombreuses personnes ont laissé tomber faute de savoir “comment faire”.

J’aurais donc dû utiliser un Google Form ou demander une réponse par email directement (quitte à ajouter les points manuellement) pour éviter cela.

Un autre problème technique et informatique (je ne sais pas si vous connaissez le “cache” sur un navigateur) a fait que parfois, le formulaire d’inscription ne s’affichait pas. Là encore, ce sont des opportunités loupées.

Cadeaux débloqués

Si je voulais vraiment susciter l’intérêt des gens pour mon Tome 1, j’aurais dû l’offrir dès les 50 premiers points et non 90. Ainsi, plus de gens y auraient eu accès et j’aurais pu, potentiellement, “convaincre” davantage de lecteurs.

8) La question du coût et de la rentabilité

C’est une question que vous devez vous poser, surtout si vous avez du mal avec la notion d’investissement ^^ : combien tout cela m’a-t-il coûté ?

Le mois d’inscription à Upviral coûte 49 €
J’ai dépensé 145 € pour la Kindle et les frais de port pour l’Italie, où vivait la gagnante.
Plus les 20 € pour les deux mois d’abonnement à Kindle Unlimited.

Puisque je n’ai pas vendu d’eBook grace à ce concours (7 à 0,99 € ça ne compte pas !), ni de livre broché, je peux considérer que j’ai perdu beaucoup d’argent.

9) En conclusion

Pour autant, je ne regrette pas d’avoir organisé un concours avec Upviral. Je suis déçue, bien sûr, ma sortie reposait sur cette stratégie. Mais j’ai appris beaucoup de choses lors des préparatifs du concours, dans la communication avec les participants et les pièges dans lesquels ne pas tomber.

Je ne sais pas si je réorganiserai tout de suite un tel concours, mais je n’écarte pas l’idée d’essayer encore, avec un nouveau roman (et non un nouveau tome) et en améliorant les choses mentionnées juste avant.

Ce que je retiens, et ce que vous devriez peut-être aussi retenir de tout ça, est qu’Upviral est un OUTIL.

Au même titre qu’Amazon ou toutes autres plateformes, rien ne se fait seul.

Nous devons être derrière pour pousser : envoyer des emails, s’appuyer sur notre communauté, nos proches, faire des rappels…

Pour créer de la “viralité”, monter dans les classements, nous sommes le moteur. Si nous ne le lançons pas assez fort, il ne décolle pas.

J’espérais qu’Upviral serait une sorte de “turbo”, mais je n’ai pas sû exploiter correctement cet outil. Il me faudra donc recommencer, un jour !

Follow

    À propos d'Anaïs W.

    Je suis auteur indépendante depuis 2015. En novembre 2016, j'ai décidé de devenir auteur-entrepreneur et de mettre en place des stratégies afin de vivre de ma passion. Sur ce blog je partage avec vous mon expérience dans le monde de l'auto-édition et vous guide, si vous aussi vous souhaitez vivre de vos romans.

  • Alain dit :

    Expérience audacieuse, qui prouve au moins que vous aimez prendre des risques.

  • Gaëtan dit :

    Effectivement, vu l’investissement temps/argent, c’est un coup dur… Mais ça valait le coup d’essayer quand même 🙂

    Un point qui me fait peur, c’est “la qualification de l’audience”. De ma propre expérience (Facebook/Twitter, pas Upviral), c’est assez simple de “buzzer”, d’attirer des participants, mais clairement le pourcentage de lecteurs réellement intéressés est trèèèèèès faible. Les concours créent une “course aveugle au gain”, et combien de fois des gens qui ne lisent jamais (de leur vie) remportent un roman… qu’ils ne liront jamais. Certes, c’est bon pour les stats… mais ça manque de sens, on passe à côté de notre vocation de “messager”. Et bien sûr, aucune chance derrière de les rallier à la communauté de l’auteur… Bref, ça fausse tout, jusqu’à l’idée de ce qu’on se fait de notre popularité réelle.

    Mais ce n’est que mon ressenti !

    Ça serait intéressant d’avoir ton retour sur les gens qui sont restés en contact (mail/réseaux). D’ailleurs, est-ce que Upviral permet une segmentation du trafic ? Un peu comme pour Facebook Ads, ne cibler que des internautes avec pour centre d’intérêt “littérature”, “développement personnel”, de plus 16 ans, et localisés dans la francophonie par exemple.

    Merci pour le retour sur expérience en tout cas ! 🙂

    • Coucou Gaëtan !
      Oui en effet la “qualification de l’audience” est très difficile et elle se fait à travers le choix du gain ainsi que la communication auprès des participants (mise en avant du livre… comme toujours il fait “convaincre”. En 2 semaines, qvec 200 inscrits, il est difficile statistiquement de sortir quelque chose.

      Sinon, il y a des moyens de segmenter avec Upviral au moment de l’inscription, en demandant en plus de l’adresse email de cocher des cases (quel genre des livres lisez vous…). Après Upviral n’a pas la main sur les réseaux sociaux, elle ne sert que d’intermédiaire au partage. De ton côté, tu peux par contre faire une pub Facebook pour le concours, a destination de ton lectorat.

  • Séverine dit :

    Bonsoir, mon avis en tant que lectrice. J’en ai déjà vu passer, il est vrai que le gain est alléchant, mais après on est envahi de pub des auteurs. Alors si ce n’avait pas été toi, je n’aurais pas participé. Si beaucoup ont l’habitude, ils ne se font plus avoir. Quand j’avais participé, j’avais eu beaucoup plus de participants via mon lien. Par contre, ceux auxquels j’ai déjà participé, les auteurs étaient à plusieurs, donc frais divisés par deux ou trois.

  • Fred dit :

    Bonjour, mon retour sur ma participation.
    J’ai cliqué mais je ne suis pas allée plus loin, pourquoi?
    1) J’avais déjà le tome 1 de Suivre les vagues et j’avais prévu d’acheter le tome 2.
    2) J’ai déjà une Kindle donc le lot ne m’intéressait pas… si ce n’est pour l’offrir.
    3) J’ai déjà un abonnement pour lire en illimité.
    4) Quant à l’offre des 2 livres avec une belle réduction, je n’achète plus de romans au format broché… ma bibliothèque déborde et mon banquier me fait la tête.
    Du coup, bien que les cadeaux soient très sympas, je n’étais pas attirée pour participer à un jeu avec des questions-réponses.
    Je suis désolée que l’investissement temps et financier ne soit pas à la hauteur des attentes.
    Je souhaite une belle et longue vie à Suivre les vagues.

  • Merci pour cet article qui m’apprend beaucoup puisque je suis justement entrain de peser sur le bouton publier pour mon premier roman. Par contre, je bloque cependant sur le côté publicité.

  • >