fbpx

Que vous travailliez à la maison comme moi ou que vous ayez toujours un travail en parallèle à l'auto-édition de vos livres, cet article peut vous apporter des pistes pour mieux organiser votre temps et ainsi pouvoir écrire davantage, trouver plus d'énergie pour promouvoir vos romans... C'est en effet important que vous puissiez vous épanouir à travers l'auto-édition... donc pour ça, que vous ne soyez pas surpassé !

Personnellement, je travaille à la maison depuis 2016. Mes journées ne sont donc plus rythmées par les demandes de ma hiérarchie ou par les horaires imposé, au risque de tomber dans deux extrêmes : me croire en vacances ou me surmener. J'ai rapidement compris qu'il était important d'instaurer des routines afin d'avoir un nouveau cadre de travail.

Pour cela, un livre m'a beaucoup aidée : The way we are working isn't working de Tony Schwartz (Traduction : La manière dont je travaille ne fonctionne pas !). Basé sur ses conseils, j'ai instaué de nouvelles routines à la fois pour le travail d'auto-édition mais aussi pour mon hygiène de vie et mon développement personnel.

Je partage ici avec vous ces routines. En effet, elles peuvent être une source d'inspiration pour les jeunes auteurs qui tente de quitter le salariat et aussi pour les personnes encore salariées qui voudraient trouver l'énergie de changer leur vie (pourquoi pas en vivant de leur roman !).

L'importance d'instaurer des routines

Lorsque l'on prend la décision de changer quelque chose dans sa vie (son travail, son poids...) cela demande beaucoup d'énergie. L'épuisement, la lassitude sont souvent sources d'échecs. Je voudrais vous montrer comment instaurer des routines est important et pour cela, je voudrais prendre un exemple qui parle à tous : faire un régime

Préserver son énergie

A chaque décision que nous appliquons nous fournissons de l'énergie, qu'elle soit simple (choisir le repas, le moment de faire les courses) ou compliquée (définir la stratégie d'un projet, de résoudre un problème). Cette énergie pour faire des choix et s'y tenir est limitée. Plus nous prenons des décisions, plus nous consommons dans cette énergie et il arrive à un moment où elle s'épuise.

instaurer des routines aide à préserver son énergie

C'est pour cela que l'on craque au milieu d'un régime. On a déjà trop "lutté contre soi-même" pour ne pas manger de sucreries et fourni des efforts tous les jours pour "décider" de manger équilibré... Ces décisions ont fini par épuiser notre énergie. Nous n'avons alors plus de volonté et nous avalons une barre de chocolat !

Instaurer des routines permet d'éviter ce genre de situation et nous donnent plus de chance d'atteindre nos objectifs sur le long terme. Egalement, en économisant notre énergie grâce aux routines, nous avons plus de ressources  pour prendre des décisions plus importantes !

Instaurer des routines aident à réussir ce que nous entreprenons

Une routine est un ensemble de rituels pré-instaurés. Nous n'avons alors plus besoin (ou très peu) de réfléchir à ce que nous faisons et donc de prendre des décisions. Par exemple, pendant d'un régime il faudrait instaurer des routines autour des repas. Les rituels seraient :

  • Chaque vendredi, je fais un menu pour la semaine et la liste des courses associée,
  • Le samedi je fais les courses en respectant cette liste,
  • Toute la semaine, je suis à la lettre le menu établi.

De cette manière, nous n'avons pas à décider entre "j'ai bien envie d'une pizza, je suis fatiguée ce soir" et "pense à tes kilos en trop, fais un effort". On se pose moins de questions et les chances de succès sont donc décuplées.

3 sessions productives par jour

Après une bonne nuit de sommeil et un réveil "naturel" nous nous mettons souvent au travail autour de 9h-9h30. Là les choses sérieuses peuvent commencer !

Qu'est-ce qu'une "session productive" exactement ?

Lors d'une session productive, il s'agit d'effectuer un travail qui demande d'être concentré et une forte attention. Le but est d'être le plus efficace possible. Donc je coupe téléphone, e-mails, réseaux sociaux... et attention au multitâche ! Un travail à la fois, à 100%.

Comme mon énergie est précieuse, le travail effectué lors des sessions productives doit avoir de la valeur. Il doit avoir un véritable impact sur l'avancée de mon projet à court ou à long terme. Par exemple : écrire des articles pour le blog ou mon prochain roman, contacter des partenaires, faire de la promotion pour mes livres...

J'ai ainsi 3 sessions productives de 1h30 dans la journée : deux le matin et une après le déjeuner. Cela représente déjà 4h30 de travail efficace à forte valeur ajoutée. C'est plus que je faisais dans une journée de 8h au bureau !

Comment les organiser ?

Comme je le disais pour les régimes, les routines doivent être fixées à l'avance. J'ai donc un planning pour la semaine avec les différentes sessions productives. Cela permet d'avoir une vision globale du travail à venir et de mieux définir mes priorités. 

organiser les sessions productives

Cliquez pour zoomer. LLADW = Les Livres d'Anaïs W., BBS = par exemple Blog pour les auteurs

Description du planning :

Vous vous en doutez, je vous ai fait une image propre pour que vous puissiez saisir le concept ! Sinon ça ressemble plutôt à un fouillis d'informations dans lequel moi seule peux me retrouver. Ici, c'est un exemple de mon travail qui se focalise sur deux projets : ce blog et mon blog d'auteur (Les Livres d'Anaïs W.)

En bas de la page, ce sont les objectifs globaux de la semaine, qui sont répartis sur les différentes sessions. J'écris surtout le sujet de mes sessions productives dans les grandes lignes pour chaque matin et après-midi. Ce n'est qu'au moment de m'y mettre que je rentre dans le détail : je fais souvent une liste étape par étape du travail à venir. Cela évite entre-autre le multitâche.  

En violet, c'est la partie plus créative réservée à la fin de journée. Et le dernier carré "prochaine semaine" permet de ne pas oublier les idées importantes au fur et à mesure que nos projets se construisent.

Il m'arrive de plus en plus souvent de laisser un après-midi de libre en fin de semaine pour rattraper le retard éventuel. Je peux ainsi commencer la semaine suivante sans "pression". Pour finir, vous pouvez voir un jour "OFF" où rien n'est prévu. En effet, pour se préserver sur le long terme, il faut trouver un équilibre entre le travail et le repos. Là aussi, instaurer des routines s'est avéré important.

L'équilibre entre le travail et le repos

Lors des sessions productives je consomme beaucoup d'énergie ! Si elle n'est pas renouvelée, alors il arrivera un moment où la fatigue sera trop grande pour mener à bien mes projets.

Cette fatigue peut altéré mon jugement. Parfois, je suis épuisée mais tellement motivée par mes projets que j'oublie de s'arrêter. Instaurer des routines est aussi là pour me préserver du surmenage. Je m'impose donc des moments de break.

Des pauses réfléchies

Je le suis fixée une pause de 10 à 30 minutes entre les deux sessions productives du matin. J'en profite pour papoter avec mon conjoint, m'étirer et respirer... Le déjeuner dure ensuite entre 1h et 1h30 où je prends le temps de faire la cuisine... Après la dernière session souvent vers 16h, je fais une pause illimitée. J'en profite souvent pour prendre l'air !

Trouver l'équilibre entre le travail et le repos

L'alimentation liée à l'efficacité

En devenant entrepreneur, j'ai décidé de reprendre les bases d'une vie saine sur tous les plans : le sommeil, le travail et aussi l'alimentation. La manière dont je mange a un fort impact sur ma santé mais aussi sur mon efficacité. Et pour ne pas oublier ces bonnes résolutions, là aussi instaurer des routines s'est révéler important !

  • Fini les surplus de féculents (pate, riz, patate) !

Ils ne sont ni bon ni pour la santé ni pour l'efficacité. Les féculents créent un énorme apport calorique que l'organisme peine à digérer. C'est ce qui explique les coups de pompe dans l'après-midi. Maintenant je limite ces féculents au profit de plus de légumes. Ma routine est de m'assurer que mon frigo en est toujours rempli et d'avoir des végétaux à chaque repas. Il est rare que je transige à cette règle et j'en ressens les bénéfices sur mon efficacité.

  • Contrôler sa glycémie

La glycémie c'est le taux de sucre dans le sang. Lorsqu'il n'y en a pas assez, nous avons faim et nous n'avons pas assez d'énergie pour travailler efficacement... Lorsque nous en avons trop, nous le stockons (et nous prenons du poids). L'idéal est donc d'avoir une glycémie stable au cours de la journée. Pour cela, les collations sont primordiales.

  • Avoir des encas et pas n'importe lesquels

Vous imaginez bien que les sucreries ne sont pas une solution pour avoir une énergie durable et saine. Je commence dès le matin, au petit-déjeuner : pour moi pas de confiture ou de sucre rapide. Une tranche de pain, du beurre de cacahuète et un thé non sucré.

Pour mes encas, je favorise les fruits secs, les oléagineux (noix, amandes...), les gâteaux "diététiques" (Gerblé...) ou les "Energy balls" (cliquer ici pour avoir la recette). Le but n'est pas de se gaver, il s'agit de petite quantité pour couper la faim. Je fais ainsi un encas entre les sessions du matin et après la session de l'après-midi.

une alimentation équilibrée pour être plus efficace

Bien sûr, dans tout ça, je n'oublis pas le plaisir et comme tout le monde, j'aime manger des bêtises (gâteaux indus, chips...) ! Pour autant, à force de faire attention à ce que je mange, et plus globalement à ce que je consomme, je ne suis plus autant attirée qu'auparavant par ce type de nourriture.

Et en dehors des sessions productives ?

Je finis rarement mes journée après la troisième session productive, mais hors de question de travailler jusqu'à pas d'heure ! En tant qu'entrepreneur, il ne faut pas oublier de préserver sa vie de couple et sa vie sociale.

Des activités moins fatigantes mais importantes

Après les trois sessions, je fais toutes les petites choses qui demandent moins d'énergie et de concentration. Par exemple : écrire des e-mails, faire du travail créatif (citations pour les réseaux sociaux, couverture d'un livre...), organiser un nouveau projet... C'est aussi le moment de lire et de se former

Préserver ma vie de couple et ma vie sociale

Quand on travaille à la maison, il n'y a pas de limite claire entre le professionnel et le personnel et il est parfois difficile mettre un terme à la journée de travail. C'est d'autant plus compliqué quand on n'a pas de bureau ou de pièce défini, ce qui est le cas chez moi.

Nous tentons ainsi d'instaurer des routines en couple ! Après une certaine heure, nous essayons de couper téléphone et ordinateur pour avoir un moment à nous... Nous y parvenons, avec plus ou moins de succès !

Toutes les semaines, durant une journée "OFF" on ne prévoit aucun travail. Nous faisons une grasse matinée et partons à la découverte de notre région. Très souvent aussi, nous voyons nos amis pour un déjeuner ou un dîner. De cette manière, nous préservons aussi notre vie sociale !

Préserver sa vie sociale

Le mot de la fin 

Vous savez maintenant pourquoi et comment nous avons dû instaurer des routines d'entrepreneur ! Elles régissent toutes sphères de ma vie professionnelle ou personnelle. Je tiens à préciser que pour autant, cela ne fait pas de moi un robot ! 

Je m'adapte au quotidien en fonction de mon niveau d'énergie et de mes envies. Les sessions productives sont écrites dans le planning mais ça n'empêche pas de les interchanger en fonction de l'inspiration. Il y a aussi des moments où je ne suis pas d'attaque, ça arrive. Dans ce cas, je fais donc autres choses de moins importants.

Quel que soit votre projet, de vivre de votre passion ou non, que vous souhaitiez changer un petit quelque chose dans votre vie ou la changer radicalement, instaurer des routines vous aidera à ne pas vous épuiser moralement.

J'ai voulu faire cet article pour vous montrer à quel point elles étaient importantes mais surtout, pour vous montrer qu'elles étaient un outil indispensable à la réalisation de tout projet, y compris en auto-édition... et surtout à son succès.


CaTÉGORIE


A PROPOS D'ANAIS WEIBEL

Auteure auto-éditée depuis 2015, je vis de ma passion depuis 2018, avec un SMIC réalisé chaque mois grâce à la vente de mes romans. Aujourd’hui, je travaille à temps plein pour faire connaître mes livres et partage mon expérience et mes stratégies avec vous sur ce blog ! :D

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Comment développer son lectorat ? Quelques pistes et conseils anti-burn out

Comment faire imprimer son livre ? 6 points clés pour un roman optimisé et professionnel.

Enquête sur l’auto-édition du Nouvel Obs : Mes réponses.

  • Bonjour !

    Je découvre l’article suite à un commentaire sur le blog de Nathalie Bagadey.

    Je comprends tout à fait l’intérêt de ces routines, ou en tout cas je le conçois, mais je me sens tout à fait incapable de régler mes journées de la sorte.

    C’est peut-être le côté professionnel, où justement j’ai appris pendant une dizaine d’années à être multi-tâche (obligation dans mon ancien secteur d’activité) et du coup, répondre à l’urgence (et l’identifier, surtout) tout en gérer la tâche de fond représente le quotidien.

    Le seul côté routinier que j’ai représente les plages horaires de travail que je m’impose, pour garder une vie de couple et ne pas imposer mes choix de vie.

    Donc je pense que les conseils sont bons et intéressants, mais pas adaptés à tout le monde (on pourrait dire ça de tout conseil, ceci dit…)

    • Bonjour Dorian, Merci d’avoir partager votre avis !
      Sur ce blog, nous partageons notre parcours et bien entendu, nos conseils ne pourront pas correspondre à tout le monde. Nous proposons ici des idées afin d’inspirer les personnes qui ont besoin de mieux s’organiser, à elles ensuite de moduler en fonction de leur activité 🙂

  • Bonjour,

    Faire preuve d’organisation ne peut être que propice et bénéfique à une meilleure productivité et une gestion du temps plus efficace.

    C’est vrai pour tout un tas de choses. Travail, loisirs, sport, famille, etc.

    Dans le cas de l’écriture, qui vient souvent en périphérie des autres activités que nous menons (c’est mon cas, avec deux métiers que j’exerce en parallèle et 4 enfants en bas âge), c’est encore plus vrai.

    Le meilleur moyen de dégager du temps d’écriture (au sens large : réflexion, recherche, acte d’écriture en lui-même, relecture, réécriture, etc.), c’est justement de prévoir des plages dédiées.

    A vous lire, vous semblez pouvoir consacrer tout votre temps à l’écriture et organiser votre vie en fonction de ce/cette métier/passion.
    Dans ce cas, il me semble encore plus important d’instaurer une « routine » pour être efficace et ne pas se laisser déborder par des distractions, ni se surmener.

    Comme toute chose, cela passe par une gestion des priorités, le fait de faire des choix, et de savoir aussi s’écouter pour trouver l’équilibre le plus confortable pour tous les acteurs de son environnement (soi-même inclus !).

    Merci pour cet article et les idées partagées 🙂

    • Bonjour Yannick ! Avoir conscience qu’être organisé est bon pour l’efficacité, la concentration est une première étape. Puis, le plus important c’est de faire son maximum pour instaurer des routines afin d’être plus organisé ! Ce n’est pas toujours une réussite !

      Contrairement à ce que vous dites, il m’arrive de ne pas parvenir à trouver le temps d’écrire. J’ai beau avoir prévu une heure par jour, en début d’après-midi ou en fin d’après-midi pour la relecture de mon 3e roman, souvent, cette heure passe à la trappe ! Mais ce n’est pas grave, ce n’est juste pas dans mes priorités !

      Comme vous le dites, il faut faire un choix et en ce moment, la relecture de mon 3e roman passe après. Viendra un moment où je ferais le choix de ne plus y déroger car ça sera devenu trop inconfortable de repousser davantage.

      En tout cas, à la lecture de votre message, je suis heureuse d’être parvenue à exprimer mes idées sur les « routines » aussi clairement ! Je suis ravie d’avoir eu cet échange avec vous 🙂

      Bon courage et – bonne organisation – avec 4 chérubins 🙂

  • Bon article ! Je suis encore trop indiscipliné pour appliquer ces conseils mais j’essaierais de les appliquer au moins pour la prochaine étape de mon projet: Passer Réellement à l’action.

    Etant encore dans la sphère « Formation », ou plutôt… « auto-formation », pas facile de toujours trouver la motivation, et parfois plusieurs jours s’écoulent entre 2 périodes de travail « non-stop » ! Evidemment je lis un peu, j’apprends des langues étrangères, je vois des amis, je mange, je bois, [Ajoutez-ce que vous voulez ici] en parallèle !

    Mais malgré cela, je suis tout de même fier d’avoir pu prendre au moins 1 habitude (un bon début ?): méditer 5min avant de commencer ma journée. Bon ok, pas à heure fixe… 🙂

    Et vous ? Quelles ont été vos difficultés au début ?

    • Bonjour Damien !
      Si tu es « encore » trop indiscipliné, cela veut dire que tu comptes t’améliorer, c’est un bon début, comme la méditation ! ^^
      En effet, il faut garder la motivation et les routines aident beaucoup. Comme je le disais, elles permettent de conserver notre énergie pour le plus important : être motivé et resté concentré en fait parti.
      Le plus difficile au début c’est de trouver les routines qui nous conviennent. Le mieux, c’est de les tester sur une semaine ou deux, et de les adapter, jusqu’à trouver « sa solution » pour être le plus efficace. Après, le but est de ne pas y déroger et de les suivre sans réfléchir.

      Peut-être pourrais-tu commencer à instaurer des routines pendant cette période « d’auto-formation » pour te préparer à la prochaine étape ?

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    PEnSEZ à télécharger l'ebook offert « Les 7 fondamentaux pour s'auto-éditer et vivre de sa passion » !

    >