fbpx

0 commentAIRE(s)

Comment faire sa couverture de livre soi-même ?


En auto-édition, nous devons faire beaucoup de chose par nous-même, dont la couverture de notre futur roman : mais comment faire sa couverture de livre soi-même ?

Quelles sont les options qui s'offrent à nous pour que le rendu soi professionnel et donc attrayant pour les lecteurs ? Et quels sont les pièges dans lesquels ne pas tomber ?

Personnellement, je réalise mes couvertures par mes propres moyens depuis mes débuts en 2015, dont vous pouvez voir 3 exemples ci-dessous !

Même si je les trouve plutôt réussies, je suis loin d'être une professionnelle et de connaître toutes les techniques pour réaliser une couverture.

C'est la raison pour laquelle, j'ai invité Lydie Wallon, experte en la matière, pour répondre à cette question : comment faire sa couverture de livre soi-même ? Et vous donner toutes les pistes pour accomplir cette étape crutiale sans vous prendre les pieds dans le tapis !

Concevoir sa couverture de roman lorsqu’on est une autrice ou un auteur en autoédition

Avec  Lydie Wallon

Votre manuscrit est terminé ou en phase de l’être ? Vous avez maintenant besoin d’une couverture percutante afin que les lecteurs et les lectrices se ruent sur votre nouveau roman. Une chose est certaine en littérature, on juge un livre à sa couverture. Il est donc capital de miser dessus. Les lecteurs choisissent un livre d’abord en se fiant au visuel, puis au résumé s’ils ne vous connaissent pas déjà.

Je m’appelle Lydie Wallon et je suis graphiste/illustratrice spécialisée en couverture de romans. J’ai cofondé l’agence 2LI avec Leslie Guyon et je vais vous donner quelques pistes concernant la conception de votre couverture.

Plusieurs possibilités s’offrent à vous que nous allons passer en revue ensemble. Nous envisagerons les options gratuites comme les payantes. Sachez néanmoins qu’il ne s’agit pas de « dépenser », mais d’« investir », la nuance est importante. Plus votre couverture sera pro, plus elle attirera le lectorat visé.

1- FAIRE SA COUVERTURE SOI-MÊME AVEC UN LOGICIEL

Si vous avez Photoshop et que vous savez l’utiliser, BINGO ! Sinon, il existe des alternatives, des logiciels gratuits comme Gimp ou d’autres : presse-citron.net. Dans tous les cas, il y a des critères à prendre en compte lors de la conception de votre visuel :

Les dimensions de votre couverture (taille de coupe) :

Une fois que vous aurez choisi le format idéal, il vous faudra la taille du dos. Pour la connaître, vous aurez besoin du nombre de pages total indiqué sur le PDF imprimable. Ensuite, vous pouvez utiliser des générateurs de gabarits comme celui de KINDLE pour obtenir un modèle complet de la maquette. Il vous fournira un modèle de coupe avec le fond perdu à ne pas oublier lors de la conception de votre couverture.

Le fond perdu désigne la marge qui s’étend au-delà du format final de l’imprimé et qui est enlevée par la machine de découpe. Attention toutefois, car il peut varier selon les imprimeurs.

L’image reflète-t-elle le genre de votre roman ?

Si vous avez un doute, regardez autour de vous, décortiquez les couvertures des romans appartenant au même genre littéraire que le vôtre. Inspirez-vous ! Suivez la tendance ! Demandez autour de vous si votre couverture retranscrit bien le genre (thriller, fantasy, SF, romance…). Il est toujours utile de se fier à des regards extérieurs neutres. Si elle doit naturellement vous plaire, elle doit aussi plaire aux autres.

Où trouver des images libres de droits ?

Surtout pas en tapant dans Google ou en vous promenant sur Pinterest. Veillez à utiliser des images en haute définition. Piochez dans les banques d’images gratuites : Pixabay, Unsplash ou les banques d’images payantes telles que Shutterstock, 123RF, iStock, Getty, Fotolia… Pour ces dernières, le prix varie. Soyez également attentif à l’usage possible de ces images. Avant d’acheter, vérifiez toujours quelle utilisation est autorisée par la licence (éditoriale, commerciale…). C’est un peu fastidieux, mais ça vous évitera des problèmes de droits ensuite.

Astuce : Une même image peut se retrouver dans différentes banques à différents tarifs. Il peut être utile de comparer avant, en utilisant par exemple TinEye ou avec le chercheur d’images inversé de Google.

Et si vous craignez de retrouver votre image ailleurs sur de multiples supports, n’hésitez pas à vous tourner vers un photographe, un illustrateur ou un graphiste pour une image originale. Nous verrons plus bas comment les trouver.

Le choix infini de la police.

Évitez d’office Arial ou Times New Roman, vues et revues. Rendez-vous plutôt sur Dafont, site qui propose un choix énorme de polices. Attention toutefois à ne pas télécharger une police réservée à un usage personnel. Veillez à cocher au préalable l’option « 100 % gratuit ».

Passez-y le temps nécessaire pour trouver celle qui se marie avec le genre de votre texte. Encore une fois, voyez ce que font les voisins ou les maisons d’édition. Enfin, très important, faite attention à la lisibilité de la police sur votre visuel.

Astuce : Mettez votre composition en format vignette pour voir si cela reste visible en petit.

Respectez les échelles. Le titre doit être bien lisible, mis en valeur sans écraser l’image. Idem pour votre nom. Qu’il ne soit ni trop petit, ni trop gros. Le mieux est de ne pas utiliser la même police pour votre nom et le titre (2 polices maxi). Police plus neutre pour votre nom et plus originale pour le titre. Ajoutez éventuellement une accroche, mais évitez de mettre trop d’informations sur la 1re de couverture. Si vous avez un logo, mettez-le en bas (droite, gauche ou centré selon l’image en fond).

La quatrième de couverture :

 Y doivent apparaître ; le résumé, l’ISBN et le code-barres correspondant, ainsi que le prix. Ne mettez une photo de vous que si elle est accompagnée d’une courte biographie. Pour rappel, la photo et la biographie sont facultatives. Soignez en revanche le résumé (court, concis et accrocheur). Soyez économe en texte, un pavé peut rebuter.

 Où se procurer un numéro ISBN ? 

​Ce numéro d’identification international à 13 chiffres est obligatoire pour tout livre tiré à plus de 100 exemplaires en format papier et pour tout livre commercialisé, même en impression à la demande. Il faut en faire la demande sur le site de l’AFNIL. Pour une première demande, il vous en coûtera 25 euros. Une fois que vous avez obtenu un numéro, pour générer un code-barres rien de plus facile : barcode.tec-it.com

CMJN ou RVB ?

 La couverture de la version brochée devra être en CMJN (Cyan, Magenta, Jaune, Noir), le mode colorimétrique destiné à l’imprimerie. La version numérique sera quant à elle en RVB (Rouge, Vert, Bleu), le mode colorimétrique utilisé par défaut sur les écrans d’ordinateur. Et si vous ne parvenez pas à passer une image en mode CMJN sur un logiciel comme GIMP, votre imprimeur acceptera peut-être de le faire avant l’impression même si la plupart d’entre eux exigent qu'on leur fournisse des fichiers en CMJN. En effet, la conversion du RVB vers le CMJN nuit aux couleurs.

BILAN

Avantages :

  • Un design unique à votre image.
  • Rien à débourser (hors coût des images si payantes, numéro ISBN).

Inconvénients :

  • Connaissances techniques requises, sinon l’amateurisme sera évident.
  • Gourmand en temps.

2- UTILISER UNE PLATEFORME DE CONCEPTION EN LIGNE

A/ Un outil de design en ligne gratuit.

Si vous ne maîtrisez pas les logiciels de graphisme, vous pouvez trouver votre bonheur sur un site comme CANVA qui propose un large choix de designs faciles à personnaliser. Il existe d’autres plateformes proposant le même service. 

BILAN

Avantages :

  • Gratuit.
  • Très simple d’utilisation.
  • Designs sympathiques.
  • Liberté d’importer ses propres images.

Inconvénients :

  • Choix limités.
  • Couvertures qu’on peut retrouver chez d’autres auteurs.

B/ Le créateur de couverture KINDLE.

Le gros point noir de cette méthode est qu’elle vous limite à une publication sur Amazon. Mais si cela vous convient, le logiciel en ligne fonctionne en 3 étapes : Sélection du modèle, personnalisation et aperçu du résultat. Simplissime et gratuit.

BILAN

Avantages :

  • Importez vos images ou utilisez celles de la banque d’images de Kindle.
  • Rien à payer.

Inconvénients :

  • Des modèles que vous retrouverez chez d’autres auteurs.
  • Une personnalisation des modèles limitée.
  • Réservé à une publication sur Amazon.

3- ACHETER UNE COUVERTURE CLÉ EN MAIN PERSONNALISABLE
ou UNE ILLUSTRATION

Vous avez essayé de multiples compositions sur CANVA ou KINDLE et le résultat ne vous convainc pas plus que ça ? Il existe des couvertures payantes magnifiques, qui n’attendent plus que votre titre et votre résumé pour devenir entièrement vôtres.

Vous trouverez tous les genres, tous les styles. Il y a en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Vous choisissez le modèle et le designer vous le renvoie au bon format et avec votre texte (titre, nom d’auteur, résumé, prix…). Les prix varient entre 40 et 150 euros.

BILAN

Avantages :

  • Choix vaste et de qualité.
  • Remise d’un travail prêt à l’utilisation.
  • Travail professionnel.

Inconvénients :

  • Site en anglais et probable communication en anglais avec les designers.
  • Pas de sélection par le site donc des designers très doués comme de moins bons.
  • Création ne correspondant pas complètement à votre univers.

B/ Se tourner vers un graphiste

De nombreux graphistes spécialisés en couvertures de roman proposent des couvertures clé en main (appelées aussi premade ou precover). Le montage photo n’est vendu qu’une seule fois, ce qui garantit son originalité. Prix variant selon les graphistes. Vous les trouverez facilement sur les réseaux sociaux en lançant un appel.

BILAN

Avantages :

  • Prix plus bas que pour une commande sur mesure.
  • Un rendu professionnel.
  • Une composition unique.
  • Communication directe avec le designer.

Inconvénients :

  • Choix restreint.
  • Création ne correspondant pas complètement à votre univers.

Allez-y juste pour le plaisir des yeux. Ce site est une mine d’or de créatifs. Vous pouvez aisément trouver un artiste (graphiste, illustrateur, photographe), prendre contact avec lui ou elle pour discuter et lui demander ses tarifs, voire un devis. Les prix varient entre 100 et 400 euros pour une illustration.

BILAN

Avantages :

  • Le choix.
  • Le contact avec les designers.
  • La proximité.
  • Portfolio en ligne.

Inconvénients :

  • Prévoir un plus ou moins gros budget.
  • Des créatifs du monde entier qui ne parlent pas forcément français.
  • Un délai d’attente parfois long.

4- COMMENCER UN CONCOURS sur 99DESIGNS

Vous devez vous inscrire sur le site 99designs. Il vous suffit ensuite de décrire votre projet, votre univers puis de lancer une compétition entre des designers du monde entier pour créer le visuel correspondant à vos exigences. Parmi les designs proposés, vous sélectionnez celui que vous voulez. Le designer choisi est payé et vous recevez vos fichiers. Les prix commencent à 260 euros.

BILAN

Avantages :

  • L’assurance d’un travail pro qui vous plaît.
  • Un site sécurisé.
  • Nombreuses propositions.

Inconvénient :

  • Précarité des graphistes : Beaucoup vont tenter de vous épater et vont travailler sans être rémunérés.

5- FAIRE APPEL À UN GRAPHISTE

Comment trouver la bonne personne ? Si vous n’avez pas déjà repéré des graphistes sur Internet ou Facebook, faites un appel sur les réseaux sociaux. Vous verrez qu’ils seront nombreux à répondre.

Ensuite, ne vous précipitez pas. Il est important de comparer. Visitez leur portfolio sur leur site, prenez le temps de discuter avec eux de votre projet, des délais.

Enfin, n’hésitez pas à demander plusieurs devis (gratuits) pour comparer les tarifs et les conditions de vente. Tant qu’il n’est pas signé, le devis ne vous engage en rien. Une fois signé, le devis compte pour contrat.

Classiquement, quand vous aurez sélectionné un graphiste, vous devrez payer un acompte au démarrage (30 à 50 %), puis le solde à la livraison.

Niveau budget, comptez entre 100 et 400 euros pour une couverture brochée et numérique.

BILAN

Avantages :

  • L’assurance d’un travail pro.
  • Couverture 100 % personnalisée correspondant totalement à vos attentes.
  • Assurance d’un travail rendu en temps et en heure.
  • Un contact direct avec le créateur.

Inconvénients :

  • Investissement financier conséquent. Vous travaillez avec des freelances : entre 20 et 60 % de ce que vous lui réglez lui sert à payer ses charges.
  • Compter parfois un délai d’attente.

Voilà ! Je crois n’avoir rien oublié. À vous de jouer maintenant !

Prenez votre temps, n’hésitez pas investir et une fois votre couverture en main, commencez la promotion de votre roman quelques semaines avant sa parution pour maximiser l’impact de celui-ci. Car la couverture est également un outil de promotion.

Et si vous voulez découvrir mon travail et celui de Leslie, promenez-vous sur le site dédié : www.2li.fr.

Nous sommes également présentes sur Facebook où nous publions régulièrement nos dernières réalisations. Notre agence de création existe depuis juin 2018 et nos services concernent à la fois le travail sur le texte (bêta-lecture, corrections, mise en page) et l’élaboration de couvertures, aussi bien des illustrations vectorielles que des montages photos.

Quelques unes de nos réalisations

Nous proposons régulièrement de nouvelles couvertures clés en main, à partir de 70 euros, dans notre boutique en ligne. Nous élaborons également des couvertures à la demande: l’auteur répond à un questionnaire détaillé qui nous permet de cerner son univers, le public ciblé, ses attentes et à partir duquel nous travaillons.

Nous créons ensuite au moins 3 ébauches de couvertures différentes parmi lesquelles l’auteur fait son choix, puis nous le peaufinons jusqu’à satisfaction complète ! Nous avons la joie d’avoir 100% de satisfaction depuis notre création, merci à tous nos auteurs et autrices pour leur confiance !

Lydie Wallon

A propos d'Anaïs W.

Je suis auteur indépendante depuis 2015. En novembre 2016, j'ai décidé de devenir auteur-entrepreneur et de mettre en place des stratégies afin de vivre de ma passion. Sur ce blog je partage avec vous mon expérience dans le monde de l'auto-édition et vous guide, si vous aussi vous souhaitez vivre de vos romans.

D'autres articles pourraient vous intéresser

Fidéliser ses lecteurs, c'est la clé en auto-édition pour ne pas avoir à tout recommencer à chaque sortie et faire ainsi grandir ...

Lire la suite

Fin mai 2020, j'ai demandé à l'ensemble des abonnés de ma newsletter leur avis sur Edilivre et Librinova. En effet, je n'ai ...

Lire la suite

Concevoir sa couverture de roman lorsqu’on est une autrice ou un auteur en autoédition Avec  Lydie Wallon Votre manuscrit est terminé ou ...

Lire la suite

Bonjour à vous auteur autoédité ou en chemin pour le devenir ! Vous souhaitez publier votre livre broché sur Amazon mais vous ...

Lire la suite
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

PEnSEZ à télécharger l'ebook offert « Les 7 fondamentaux pour s'auto-éditer et vivre de sa passion » !

>