fbpx

Est-ce que vous connaissez la métaphore du papillon et de l’araignée ?

Je l’ai découverte dans l’une des Newsletters que je reçois sur l’entrepreneuriat. Elle m’a tellement interpelée que j’ai eu envie de la réutiliser pour vous passer un message important

D’un côté, il y a les auteurs « papillon ».

Le papillon papillonne d’idée en idée… Il commence à écrire un bout de texte par ici, par là.

Il publie rapidement et recommence encore en espérant que ça sera mieux…

Il veut les résultats sans les efforts. Être lu sans faire de promotion.

De l’autre côté, il y a les auteurs « araignée ».

L’araignée, elle construit une toile. La plus belle, la plus grande et la plus efficace possible.

Ces auteurs-là ne perdent pas de temps avec les futilités et ils vont au bout de leur projet.

Ils voient les choses en grand, ils y mettent du cœur. Et aussi du temps, de la patience et de la persévérance.

Et ne s’arrête jamais de tisser leur toile, d’agrandir leur réseau, leurs connaissances, d’améliorer leur promotion.

Beaucoup de gens veulent devenir auteurs et être lus.

Mais la plupart sont des papillons.

Ils ne veulent pas faire de promotion. Ils veulent publier pour dire qu’ils l’ont fait… puis se plaindre de ne pas avoir de lecteurs.

Ils se leurrent en disant qu’ils sont des artistes et que leur succès est « naturel ».

La beauté de leur art devrait sauter aux yeux des lecteurs !

Frustrés, ils recommencent un autre livre et refont les mêmes erreurs…

Ils ne créent jamais rien de significatif, ils n’étendent pas leur toile, ils n’apprennent pas, ne s’améliorent pas.

Alors, ils n’auront que de maigres résultats… toujours les mêmes.

Les auteurs qui réussissent sont des araignées.

Ils savent ce qu’ils cherchent à construire, ce qu’ils attendent de leurs livres, les étapes qu’ils vont devoir accomplir pour faire leur promotion.

Ils touchent un peu à tout avec leurs huit pattes pour trouver des solutions à leur problème, sans pour autant s’éparpiller.

Ils doivent apprendre à tisser leur toile tous les jours et ils ne se laissent pas décourager à la première tempête.

Et ils considèrent qu’ils n’ont jamais fini de s’améliorer.

Bien sûr, ils sont des artistes, mais ils savent qu’ils doivent promouvoir leurs livres pour être lus et reconnus !

Ils veulent ainsi créer quelque chose de beau et porter un message, coûte que coûte…

Et pas seulement papillonner de texte en texte, en croisant les doigts.

Ces auteurs-là réussissent à tirer leur épingle du jeu.

Alors, j’ai une question à vous poser : vous vous sentez plutôt un papillon ou une araignée ? Que voulez-vous devenir ?

Je vous souhaite une belle journée, je vous souhaite la lucidité et la persévérance nécessaire à votre réussite !


CaTÉGORIE


A PROPOS D'ANAIS WEIBEL

Auteure auto-éditée depuis 2015, je vis de ma passion depuis 2018, avec un SMIC réalisé chaque mois grâce à la vente de mes romans. Aujourd’hui, je travaille à temps plein pour faire connaître mes livres et partage mon expérience et mes stratégies avec vous sur ce blog ! :D

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Tout savoir sur les mentions légales pour un livre imprimé ou numérique

Tout savoir sur les mentions légales pour un livre imprimé ou numérique

Publier un roman en auto-édition : témoignage d’Emilie Vila

Publier un roman en auto-édition : témoignage d’Emilie Vila

Proposer une Edition Reliée très haut de gamme de son livre

Proposer une Edition Reliée très haut de gamme de son livre
  • Excellent, comme d’habitude.
    L’etat d’esprit est une étape clé de la réussite qui est encore trop souvent négligée.
    L’apprentissage et la construction de soi ne sont jamais terminés. C’est long et difficile, mais cela reste le meilleur investissement qui soit.
    La métaphore est très parlante. On dirait une fable de La Fontaine 😉
    Merci.

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    PEnSEZ à télécharger l'ebook offert « Les 7 fondamentaux pour s'auto-éditer et vivre de sa passion » !

    >