Les Livres d'Anaïs W.
Partagez !

Bienvenue sur mon site !

Au-dela des tours
Debolie Heyave

Deux romans réalistes destinés à tous ceux qui souhaitent se plonger dans l'univers tourmentés des adolescents : questionnement sur soi, recherche d'identité, conflits familiaux... Des thèmes qui nous touchent à tout âge.

☆ Abonnez-vous à la Newsletter ☆

Lecteur ou auteur, si vous voulez être tenu informé des nouveaux articles et des évènements à venir en exclusivité, cliquez sur ce bouton :

▽ Retrouvez-moi au quotidien sur ▽

Laisser un commentaire

17 commentaires
sophie dit 18 avril 2017

Bonjour Anaïs, Nous nous sommes rencontrés à Egly lors d’une dédicace. La raison pour laquelle je me suis approchée de vous est votre sensibilité tout de suite palpable. J’ai toujours pensé qu’il s’agissait d’une force. J’ai dévoré « Débolis Héyavé » et est presque fini « Au delà des tours ». Votre style, votre envie de vivre sont des atouts majeurs pour la suite de vos livres. J’espère que vous vous pencherez vite vers des histoires faisant partie de votre vie adulte car j’ai hâte de découvrir votre ressenti de femme et plus d’adolescente même si nous conservons en nous cette âme d’enfant. J’ai découvert votre âme d’auteure avec beaucoup de sincérité. Je suis sûre que nous entendrons parler de vous avec cette maturité grandissante. « Au delà des tours » serait un excellent scenario à l’écran. Pensez y ! je ne manquerai pas de vous suivre

Je vous souhaite Grande Vie d’auteure. Sincèrement vôtre, Sophie

Répondre
    Anaïs W. dit 18 avril 2017

    Bonjour Sophie, merci infiniment pour ce commentaire, je vous envoie un email pour discuter de votre ressenti 😉

    Répondre
Marc dit 10 avril 2017

Bonjour Anaïs,
Vous vous souvenez ? Vous m’avez brusquement accostée en plein centre commercial Leclerc Varennes. J’étais à ce moment de ma vie à un tournant décisif, au rayon surgelé je m’interrogeais sur le choix des bâtonnets du c’ptain igloo, et les panés de flétan le tout sous le regard ébahi des badauds. Alors vous voilà, votre démarche assurée, vos cheveux dansaient sur vos épaules au gré de vos pas déterminés. Droite comme un I, vous me placardez votre roman sous les yeux provoquant chez moi un léger strabisme convergent qui ne m’a pas permis de lire le titre correctement. Confusion totale, je m’emballe, vous votre sourire délicieux, moi mes oreilles décollées. Prêt à en découdre devant une telle volonté d’inonder mon restant de cerveau je me fige, que mes dernières volontés soient faites pour des siècles des siècles. Tel un funambule sur son fil vous effectuez un triple saut carpé vrillé, belle réception ce qui vous vaudra un 8,9 sur 10. Seulement voilà, votre roman reste intact quelque 120 pages pour me convaincre de passer un moment en votre compagnie. Alors bien sûr, je n’ai pas lu tous les classiques littéraires, ça me donne la liberté de garder une partie de virginité même si je suis poisson.bon ce que j’en pense en toute sincérité. C.est une belle histoire, l’idée me plaît. Je donnerais juste mon avis sur deux points si vous me le permettez. J’aurais aimé que Débolis soit plus décortiqué, que ses tumultes soient plus profondément exploités, laisser le lecteur s’imprégner de ses réflexions, de ses tourments.
Et enfin je pense à mon avis que Débolis n’avait pas besoin d’un passif affectif douloureux. À lui seul le passage du chemin de la réflexion suffit à souffrir, à se questionner, de ressentir ce mal-être qui vous poursuit tout au long de votre vie.
Après tout, ne sommes-nous pas « desullisionnistes » ?
Bon roman plein de sensibilité, fragilité, et très jolie dédicace.
Merci, au plaisir de vous lire de vive voix ?
Marc

Répondre
Noémie dit 31 mars 2017

Bonjour/Bonsoir Anaïs,
Je viens de finir de lire ton premier roman, et je tenais absolument à te faire partager mon ressenti comme tu me l’avais suggéré le jour où tu me l’as dédicacé (mon premier livre dédicacé).
J’ai trouver ton livre et tes mots enivrants dès les premières phrases. Je me suis immédiatement attachée et sentie proche de Debbie. Je voulais toujours en savoir plus, savoir comment sa situation allait évoluer, si elle allait s’en sortir (j’ai même failli loupé ma gare à plusieurs reprises tant j’étais captivée par ma lecture). Je crois que je suis passée par toute les émotions possibles et imaginables avec Debbie : colère, tristesse, frustration, soulagement… A chaque fois que je devais lâcher le livre j’étais terriblement déçue, je restais sur ma faim. J’ai vraiment aimé pouvoir partager la vie de Debbie pendant ma lecture. C’est une expérience troublante mais j’ai l’impression d’en ressortir plus forte.
J’ai lu ton livre juste après un Harlan Coben, alors j’avais vraiment peur d’être déçue (comme à chaque fois que je lis quelque chose juste après l’avoir lu), mais finalement j’ai été agréablement surprise. Je te remercie vraiment de nous faire partager ton monde. Tu as vraiment un don pour l’écriture, alors vraiment merci. Je compte d’ailleurs acheté ton deuxième livre dès que mes finances me le permettront.

Je te souhaite je passer une agréable journée/soirée.
A bientôt,
Noémie

Répondre
Patricia dit 29 mars 2017

Bonjour Anaïs,
Bravo pour ces bonnes nouvelles et merci de partager avec nous. Ton enthousiasme est palpable à travers tes newsletters et j’y trouve du courage pour mes propres démarches.
Je te souhaite le meilleur !
Patricia
P.S : c’est toujours un plaisir de se promener sur ton site. Il est très agréable à visiter.

Répondre
    Anaïs W. dit 29 mars 2017

    Bonjour Patricia ! Je suis heureuse de pouvoir « transmettre » de ma motivation et j’espère que tes projets avancent comme tu le souhaites ?

    Répondre
cathy dit 22 mars 2017

Bonjour anais, heureuse de voir l’excellent accueil des gens de la mairie, j’ai également pensé à faire cette démarche dés que j’aurai le retour de l’imprimeur. Sinon je suis comme toi je suis très timide et je fais de très gros efforts, mais je pense qu’il ne faut pas hésiter et comme tu as pu le constater l’accueil est souvent surprenant. Moi samedi j’ai eu aussi la surprise de parler à une prof de français pour la porte ouverte d’un lycée et en discutant elle m’a dit qu’elle serait heureuse que je passe parler aux élèves et elle va même parler au directeur pour que les élèves de BAC PRO commerce se charge de faire une séance de lecture avec dédicace au CDI (se serait aussi un cas pratique pour les élèves en s’occupant des affiches, de la pub et de l’organisation). Je pense faire pareil avec d’autres écoles. Tu peux aussi essayer, le principe c’est de se faire connaître et c’est le plus difficile. Courage pour la suite.

Répondre
    Anaïs W. dit 22 mars 2017

    Bonjour Cathy ! Merci beaucoup pour ce retour d’expérience, c’est en effet une super idée d’approcher les collèges ou lycées, je vais y réfléchir ! Je pensais contacter des MJC aussi prochainement ^^ Bon courage à toi aussi, à très bientôt !

    Répondre
facebook forum dit 2 février 2017

Merci pour tes articles et tes bons conseils ! A bientot, bises !|Merci pour cet article pertinent!|Excellent article!!|Superbe article et au passage super blog aussi! Merci pour tous tes conseils

Répondre
Florie dit 2 janvier 2017

Quand j’ai vu que tu faisais de l’auto-édition, j’allais te conseiller d’aller voir la mine d’or de ressources du site de Nathalie Bagadey, mais je vois que tu connais déjà 🙂 Je te souhaite plein de réussite dans tes projets littéraires!

Répondre
    Anaïs W. dit 2 janvier 2017

    Bonjour ! En effet, Nathalie Bagadey est l’un de mes auteurs de référence, je vais tout de suite sur son site lorsque j’ai une question ! J’ai été très heureuse lorsqu’elle a accepté d’écrire un article pour ce blog 😀 Je te souhaite aussi du succès pour tes écris et pour ton blog aussi, que j’aime beaucoup 🙂

    Répondre
Sabrina S. dit 28 octobre 2015

Etant une assez grande lectrice, j’avoue avoir un certain niveau d’exigence dans mes lectures. Et bien, pour le coup, je suis particulièrement, et agréablement, surprise de ces premiers chapitres. Comme certains commentaires le font apparaître, le lecteur est immédiatement plongé au coeur du roman, il est difficile de fermer le livre pour retourner à ses occupations. Le style est franc, sans aucune lourdeur, et sent le vécu. J’aime vivre ce que je lis et là , je suis servie ! Bref, un vrai plaisir pour l’instant. J’ai hâte de recevoir le livre pour connaître la fin de l’histoire et être, je l’espère, toujours aussi convaincue !
Biz et au plaisir d’en discuter de vive voix.
Sab

Répondre
    Anaïs W. dit 29 octobre 2015

    Bonjour Sabrina, merci beaucoup pour ce commentaire, je suis heureuse que tu sois tombée sous le charme à ton tour ! Il est vrai qu’il y a du vécu… mais c’est une autre histoire
    Tiens nous informés lorsque tu auras lu l’intégralité du livre ! Une page est spécialement dédiée pour les lecteurs dans l’onglet « témoignage ». A très bientôt ! Anaïs

    Répondre
Madar dit 15 octobre 2015

Bonjour Anais,

Comment se procurer ton roman? Dans quelle maison d’édition es-tu éditée? Bien à toi. Remi.

Répondre
    Anaïs W. dit 15 octobre 2015

    Bonjour Rémi,

    Mon roman sera bientôt disponible (j’annoncerai la date de publication d’ici la fin de la semaine)
    Sinon, je ne suis pas éditée par une maison d’édition, je suis auteure indépendante.
    En attendant la sortie de mon livre, si tu le souhaites, tu peux lire les 3 premiers chapitres ici :

    Lire un extrait.

    Je demande l’adresse email en échange des premiers chapitres, mais ne t’inquiète pas, ton email est bien protégé et je n’envoie pas beaucoup de messages. Tu peux te désabonner aussitôt également.

    En espérant que cela te plaira.

    Anaïs

    Répondre
Charline dit 19 juillet 2015

Je n’ai lu que les trois premiers chapitres et je les ai dévorés ! On s’attache immédiatement au personnage principal, on déambule avec elle dans son quartier, on vit ses émotions. Il m’est difficile de « rentrer » aussi rapidement dans un livre d’habitude, alors félicitations à l’auteure !

Répondre
    Anaïs W. dit 25 juillet 2015

    Merci beaucoup Charline ! J’espère que tu dévoreras aussi la suite Et mes félicitations d’être la première personne à poster un commentaire sur mon blog ! A bientôt !

    Répondre
Ajouter votre réponse